Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La Corse se mobilise pour la semaine de la vaccination

Pour la cinquième année consécutive, la Corse se mobilise pour la Semaine européenne de la vaccination, du 21 au 27 avril. Cette opération, à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé, est organisée dans toute l’Europe et dans une centaine de pays dans le Monde. Elle  est coordonnée en France par le ministère chargé de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et organisée en Corse par l’Agence régionale de santé.

Elle a pour objectif d’aider à mieux comprendre les bénéfices individuels et collectifs de la vaccination pour se protéger contre les maladies infectieuses correspondantes. Elle sera aussi l’occasion pour chacun de faire le point sur ses vaccinations et de les mettre à jour si nécessaire.

Durant cette semaine, la Corse organise des actions pour le grand public et des professionnels.
Institutionnels, associations: professionnels en charge de vaccination médecins, infirmières, sages-femmes, pédiatres, personnels de centres de vaccination, de PMI, pharmaciens, élèves des instituts de soins infirmiers, personnels médicaux et paramédicaux des armées, de la médecine du travail) et structures diverses (personnels des centres d’information auprès des jeunes, de l’éducation nationale, de l’Université, de l’assurance maladie, des Caisses des Allocations Familiales, des mutuelles, des crèches, des associations en lien avec les migrants, la FALEP, etc,) tous sont mobilisés pour l’occasion.

 

La vaccination des adolescents et des jeunes adultes, priorité nationale et de Corse

Cette année, la vaccination des adolescents et les jeunes adultes est le thème prioritaire de la SEV. Actuellement l’épidémie de rougeole sévit en France et la vaccination est possible jusqu’à 30 ans !

La rougeole est l’une des maladies infectieuses les plus contagieuses, elle peut entraîner des complications comme les otites, les broncho-pneumonies, des encéphalites aiguës, des atteintes pouvant entrainer le décès,…pourtant elle se transmet par l’intermédiaire de gouttelettes salivaires ou respiratoires, par contact direct ou par voie aérienne.

Les adolescents et les jeunes adultes sont généralement en contacts avec des personnes les plus fragiles comme les femmes enceintes, les nourrissons. Pour les protéger, le geste le plus indiqué est la vaccination.

D’une manière générale, il est indispensable de garder ses vaccins à jour tout au long de sa vie, pour être protégé contre la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, la rougeole, les oreillons, la rubéole, les infections à méningocoque, l’hépatite B, les infections à papillomavirus, la grippe.

 

Dix cas de rougeole et recrudescence de la coqueluche

Il faut noter cependant  que 10 cas de rougeole en Haute-Corse ont été récensés  en 2011 (dont 8 déclarés) et que la recrudescence de la coqueluche est incontestable: le risque de transmission de la maladie par l’entourage d’un jeune enfant n’est pas toujours connu des parents et de l’entourage familial. Les professionnels de santé n’évoquent pas suffisamment ce risque de transmission (lors des consultations médicales, lors des consultations pendant la grossesse).

Pour garder ses vaccins à jour, il est facile de consulter  son carnet de vaccinations avec notamment le carnet de vaccination électronique personnalisé sur le site Internet « mes Vaccins.net ».

Les priorités de la campagne

Priorités

Devant le contexte régional des priorités ont été définies :

- l'obtention et le maintien d'une bonne couverture vaccinale qui constituent les éléments clés dans le contrôle et l'élimination des maladies infectieuses

- la vaccination des enfants, des adolescents et des jeunes adultes

 atteindre ou maintenir un taux de couverture vaccinale d'au moins 95% aux âges appropriés

 améliorer le suivi du taux de couverture vaccinale dans les populations à risque et aux âges clés.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0