Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'ACA ne doit pas flancher, face au LOSC 

Tenus en échec par l’ASSE Samedi dernier, les Acéistes auront la lourde tâche de conserver leur invincibilité en championnat ce Dimanche, face à Lille. Les Nordistes, toujours bien placés pour accrocher le podium, ne feront aucun cadeau. Du coté des Oursons, il en sera de même, tant le maintien est encore loin. Encore un match à double tranchant, et où les forces se concentrerons sur la défense d’un coté, et sur l’attaque de l’autre. Mais l’ACA sait qu’il a un coup à jouer.

Le match contre les Verts a encore une fois laissé les Ajacciens sur leur faim. Bien entrés dans la rencontre, les Oursons avaient ensuite du cravacher pour arracher, au final, un point du nul mérité, tant les efforts consentis ont été généreux. Mais là où le bât blesse, c’est que les concurrents directs sont au taquet ! L’ACA n’a désormais plus qu’un point d’avance sur la charrette des reléguables, avant sept matches qui s’annoncent tout aussi compliqués que ce déplacement dans le Nord.

Le même coup qu’en 2005 ?
Physiquement, les Oursons semblent tenir le rythme. Dans un sprint ou la moindre erreur tendrait à devenir fatale, il faut saluer le bon comportement du groupe, dans son entièreté. En effet, aucun joueur ne semble émoussé et tous réussissent à maintenir leur niveau de jeu, et même pour certains, on pourrait parler de regain de forme. André confirme sa bonne dynamique, à son nouveau poste d’ailier droit, tandis que Mostefa et Medjani continuent de faire parler d’eux en bien dans les comptes-rendus des revues et sites spécialisés. Eduardo est toujours aussi actif sur le front de l’attaque, même s’il est vrai que le Brésilien est clairement en manque de réussite depuis quelques matches. La faute, peut-être aussi, aux défenseurs adverses qui savent maintenant à qui ils ont à faire.
Il faudra donc compter sur l’ACA pour continuer à garder la cadence jusque dans les derniers cent mètres. Cependant, les haies restantes seront les plus hautes. Lille, troisième, et toute sa panoplie de techniciens, sera encore une fois un beau défi pour les Ajaccien et leur coach. Si le match aller (perdu 2-3 par l’ACA) avait été synonyme de déclic mental, ce match retour pourrait être synonyme de confirmation, s’il prodiguait aux Oursons ne serait-ce qu’un petit point, comme celui glané à Bordeaux. Certains viendront, et cela est légitime, à rêver d’une surprise. « Ricordu » ce match de 2005. Pour mémoire, l’ACA restait sur trois matches sans victoires, et avaient alors réalisé l’exploit de l’emporter deux buts à rien, au Stadium Nord, lors de la 37e journée. Deux bijoux de Ouadah et Robin avaient permis aux Ours de battre les Dogues, alors prétendant à la C1. Et si le scénario se répétait ?
Retour de Pierazzi, Bouhours finalement apte 
Du coté des Lillois, on jouera à guichet fermé, chose que les locaux devraient apprécier. Le soutien indéfectible du public du LOSC leur permet, cette année encore, de jouer les premiers rôles, même si les cartes sont cette fois dans d’autres mains, concernant le titre. Des absences seront à noter, toutefois, coté terrain. Balmont est forfait, tandis que Pedretti, Debuchy et De Melo seront suspendus tous les trois. Marko Basa fera lui son retour après quatre mois de blessure (depuis le match contre l’ACA en Novembre). Voilà qui devrait déjà alléger la tâche de Pantaloni, même si derrière, les problèmes restant se nomment Hazard, Cole, Payet et Roux, pour ne nommer que ceux-là…
Du coté corse, le retour de Pierazzi (fin de suspension) et la bonne amélioration de la blessure de Bouhours, contractée Samedi dernier, permettront à l’entraineur acéiste de préparer son groupe avec un peu plus de sérénité. Car l’ACA doit garder la tête froide, même s’il venait à réussir un grop coup du coté de chez Souare.
Coup d’envoi à 17 heures, à Villeneuve d’Ascq.
 U Gruppu Aiaccinu : André, Bouhours, Cavalli, Debès, Diawara, Eduardo, El Hany, Ilan, Kinkela, Lasne Lippini, Maire, Medjani, Ochoa, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Socrier, Tiberi.
U gruppu di u LOSC : Basa, Beria, Bonnart, Bruno, Cetto, Chedjou, Cole, Digne, Enyeama, Gueye, Hazard, Jelen, Landreau, Mavuba, Payet, Rodelin, Rozehnal, Roux, Souare.

                                                                                                             Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires: 0