Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Mgr Olivier de Germay : " Que le Seigneur bénisse la Corse et tous ceux qui y vivent "

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

Ce samedi 15 avril était un jour particulier pour les Corses et Mgr Olivier de Germay qui était ordonné évêque, après qu’il eut été nommé le 22 février 2012. Cérémonie grandiose, devant 2000 personnes et devant 80 membres de sa famille et amis, dont ses parents, qui avaient fait le déplacement pour assister à son ordination par Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et métropolitain de la province de Marseille, assisté de Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, et de Mgr Jean Bonfils, évêque émérite de Nice, en présence de son Excellence Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France.

Après que Mgr Georges Pontier ait adressé quelques mots de bienvenue à l’assemblée, Mgr Jean Bonfls, administrateur apostolique du diocèse d’Ajaccio, a accueilli Olivier de Germay, marquant ainsi le début de la cérémonie.

Le père Jean-Jacques Rouchi, de l’archidiocèse de Toulouse, était chargé de présenter  l’ordinand, laissant ensuite la parole à M. l’abbé Michaletti et M. François Pernin, du diocèse d’Ajaccio, qui ont adressé  quelques mots de bienvenue à Mgr Olivier de Germay  lui présentant succinctement le diocèse.
Plusieurs étapes se sont alors succédée, dans un silence recueilli laissant place parfois à des applaudissements.

Tout d’abord Mgr Georges Pontier et tous les évêques présents sont venus en silence imposer les mains sur la tête de l’ordinand, lui transmettant ainsi la grâce de l’Esprit Saint pour la charge épiscopale qu’ils ont eux-mêmes reçue comme successeurs des Apôtres du Christ.

Le livre de l’Évangile ouvert est placé sur la tête de l’ordinand. Il a en charge d’annoncer l’Évangile et lui est soumis. Deux diacres tiendront le livre durant toute la prière d’ordination.
Puis ce fut le moment de l’onction par le saint chrême, sainte huile consacrée, qui symbolise la pénétration de l’Esprit Saint et de ses dons dans l’âme des fidèles et la remise de l’évangéliaire.
Un temps solennel, celui de la remise des insignes de l’évêque a suivi. Le nouvel évêque reçoit alors un anneau en symbole du lien qu’il contracte avec son Église, ainsi que la Mitre et la Crosse qui sont les insignes de l’évêque signifiant sa responsabilité pastorale au sein de son peuple.
A cet instant le nouvel évêque a été invité par Mgr Georges Pontier à s’asseoir au siège de la présidence qui symbolise la cathèdre de l’évêque et qu’il a reçu le baiser de paix des évêques présents, qui est un signe de communion fraternelle entre le nouvel évêque et ses frères dans l’épiscopat.
IPuis il a présidé à l’eucharistie, accompagné par le chant corse Per stu panu per stu vinu interprêté par un groupe polyphonique.
Mgr Olivier de Germay s’est ensuite adressé à l’assemblée, avant de se consacrer ainsi que son diocèse à la Vierge Marie, reine des Corses, sous le Dio Vi Salve Regina repris par l’assemblée.
" Je compte sur vous pour m'apprendre à aimer cette belle terre de Corse "
Lors des quelques mots adressés au public, à sa famille, à ses amis militaires ou civils, aux élus, aux représentants de l’Etat, aux autorités religieuses, et à ceux qui ont œuvré pour cette journée, le nouvel évêque de l'église de Corse a tout d'abord exprimé sa joie et son étonnement de voir autant de monde en ce lieu, et remercié tous ceux qui étaient présents. Olivier de Germay a ensuite en quelques mots évoqué cette Corse qu’il découvre depuis le mois de mars, la richesse de sa culture et la ferveur de ses habitants.

Ayant pu rencontrer  de nombreux prêtres, diacres, religieux et laïcs de son diocèse lors de la fête de la Madonuccia à laquelle il avait tenu à participer, le nouvel évêque la voulu les remercier pour leur accueil chaleureux.
" Que le seigneur bénisse la Corse et tous ceux qui y vivent, Je compte sur vous pour m'apprendre à aimer cette belle terre de Corse, j’ai d’ailleurs commencé à l’aimer, étant ordonné sur cette terre de Corse, et je suis le deuxième évêque en titre depuis 1801 ici, je lui resterai lié jusqu’à la fin de mes jours. Je compte sur votre adhésion cordiale pour qu’ensemble nous avancions au large, ne donnons pas prise au malin qui veut nous diviser, gardons les yeux fixés sur JC…..Je nomme Monsieur l’abbé Jean-Toussaint Michaletti vicaire général, et je reconduis l’ensemble des membres du conseil épiscopal….Je pense tout spécialement aux sœurs de l’abbaye cistercienne qui prient pour moi depuis de très longues années et qui m’ont prétées cette chasuble que je porte aujourd’hui et qui a été portée par le bienheureux Jean-Paul II. Je sais que la Vierge Marie est très honorée en Corse, personnellement je me suis consacrée à elle il y a de nombreuses années, aujourd’hui je vous propose de lui confier mon ministère d’évêque ainsi que tout le Diocèse d’Ajaccio."
                                      Texte et diaporamas :    Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires: 0