Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L 2 : Le SC Bastia stoppé à Sedan (2-0)

Stade Louis Dugauguez de Sedan
CS Sedan : 2 - 0   SC Bastia : (mt 0 - 0)
Buts : Lemoigne 40e et Traoré 77e pour Sedan
Arbitre : M. Rainville assisté de MM. Plancon et Stien
Délégué : M. Bianciotto
CS Sedan :
Ramé, Pogba, Cantini, Traoré, Abdallah, Lemoigne (cap), Court, Valdivia, Fauvergue, Sliti, Diallo
SC Bastia :
Novaes, Angoula, Marque, Harek, Choplin, Cahuzac (cap), Khazri, Vincent, Diallo, Maoulida, Suarez

On s’attendait à un match assez ouvert entre les deux meilleures attaques, mais le début du match était plutôt brouillon. Avec la titularisation du jeune Vincent, qui faisait son retour après une blessure à la cheville, les Bastiais entamaient la rencontre en jouant comme à leur habitude, c'est à dire assez haut. Les Sedannais se créaient tout de même quelques occasions par Traoré et Diallo notamment, mais les attaquants manquaient de réalisme dans la finition.

Du côté du Sporting, on s’en remettait aux coups de pieds arrêtés avec Khazri à la baguette qui après dix minutes de jeu, tentait de trouver un partenaire, mais les défenseurs Sedannais étaient les plus prompts.

Avec Maoulida et Suarez alignés en pointe, les Bastiais privilégiaient les centres pour trouver la tête des deux attaquantsmais le match perdait en intensité jusqu'à la demi-heure de jeu quand les Ardennais se procuraient une belle opportunité. Un coup-franc tiré par Valdivia mit Novaes à contribution , en tout cas plus prompt à cueillir le ballon juste avant que Fauvergue ne le touche. 

 Bastia réagit dans la foulée par l’intermédiaire de Sadio Diallo qui s'échappait vers le but de Ramé, pénètrait dans la surface, et tentait d'abuser à Traoré, mais il trébuchait sur le ballon.
On pensait que le score n'évoluerait pas avant la pause, mais ce ne fut pas le cas.
A la 42ème minute, en effet, les locaux  ouvraient la marque un peu contre le cours du jeu. Sur une belle ouverture, Fauvergue  adressait un très long ballon en retrait pour le capitaine Lemoigne qui s'y prenait à deux fois pour battre  Novaes
Le Sporting lâche prise…
Et si la première mi-temps avait débuté timidement, ce n’était pas du tout le cas de la seconde.. Dès l’entame, les Bastiais reprenaient la direction des opérations et repartaient vers l’avant. Khazri s’échappait côté gauche et adressait un centre dans la surface, mais Court détournait en corner juste devant Suarez qui n’était pas loin pour reprendre le ballon. Dans la foulée, Sedan réagissait et répond du tac au tac avec Abdallah qui  gagnait son duel face à Harek et centrait au premier poteau où Fauvergue se jettait pour frapper. Une frappe qui passait à 50 centimètres du but bastiais.
les Ardennais remettaient ça immédiatement avec Sliti qui débordait  côté gauche et rentrait dans le jeu en décochant une frappe du gauche qui n’était pas cadrée. Alors que l’on croyait les Bastiais parti pour exercer un pressing important pour tenter d’égaliser, c'étaient, au contraire, les Sedannais qui poursuivaient sur leur lancée en essayant d’enfoncer définitivement le clou.

On atteignait la 55e minute de jeu et Cantini récupèrait le ballon pour filer vers le but Bastiais, il adressait un petit ballon pour Fauvergue dont la frappe était contrée par Harek. Quelques minutes plus tard, on n'était pas loin du KO pour les « bleus », Court débordait côté gauche, et adressait un centre à ras-de-terre devant le but, il manquait une pointure à Fauvergue  pour dévier au fond du but.
Et les ardennais poursuivaient de plus belle.
A un quart d’heure de la fin, les Bastiais - qui n’auront pas été flamboyants vendredi soir - lâchaient prise. Traoré récupèrait le ballon dans son camp après un corner des Bastiais qui n’avait rien donné. Il servait dans l’axe son coéquipier Court sur le côté gauche qui, entre deux défenseurs permettait à Isma de se retrouver seul face à Macedo Novaes  abusé par ce pointu qui lui passa entre les jambes. A 2-0, la messe était dite pour les Bastiais qui concédaient, ainsi, leur sixième défaite de la saison.

Une défaite qui n’a aucune conséquence au niveau comptable, puisque le 4e Clermont s’est incliné à la surprise générale à domicile face à Angers. Il y a donc toujours 13 points d’avance entre le Sporting et les Auvergnats, le tout à six matchs de la fin.. Troyes qui a récolté un point du côté d’Istres, reste sur le podium.
Il faudra néanmoins essayer de rebondir dès le 23 avril prochain à Furiani à l’occasion de la réception de Chateauroux,  un match auquel ne participera pas Cahuzac qui sera suspendu pour avoir écopé d’un carton jaune à Sedan.
                                                                                                                André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 0