Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

CAP Ajaccio : Un sentier du patrimoine à Cuttoli-Cortichiato

Il y a près de deux ans, Simon Renucci président de la Capa répondait, par délibération, à l’appel à projet lancé par l’office de l’Environnement de la Corse (OEC), relatif à la création sur la commune de Cuttoli-Corticchiato, d’un sentier du patrimoine. Pour 2012-2013, dans le prolongement de cette première décision, la CAPA souhaite restaurer et mettre en valeur les ouvrages patrimoniaux présents tout au long d’un parcours formant une boucle autour du village.

Ce projet s’inscrit pleinement dans le sens du schéma de la randonnée communautaire qui avait été adopté le 17 février 2005, et prévoyait, l’ouverture de sentier, la mise en place d’une signalétique, la réalisation de petits aménagements (fontaines, points d’eau…), la réalisation d’aménagements d’accueil (aire de stationnement, aires d’accueil…),  la rénovation de calades, pas d’ânes, murs en pierres sèches, éléments de petits patrimoine, débroussaillage et remise en état d’un moulin. 
Le concept des sentiers du patrimoine                        
Ces itinéraires courts (1h30), doivent permettre, à l’échelle d’un ou plusieurs villages, de relier entre eux des éléments forts du patrimoine sur différents thématiques histoire, ethnographie, architecture, botanique. Leur valorisation répond à une demande d’une clientèle soucieuse de comprendre l’organisation et le fonctionnement des communautés rurales traditionnelles de l’île.
Ces parcours accessibles à tous doivent permettre la valorisation patrimoniale et économique du territoire concerné.
Etat d’avancement
Les services de l’OEC ont retenu le projet proposé par la CAPA qui prévoyait deux phases. La phase d’étude, achevée à ce jour et qui comprenait : le choix du projet, la définition du circuit du patrimoine, le recensement des éléments représentatifs à restaurer, la description technique des travaux de mise en valeur, le chiffrage des coûts de chaque élément du patrimoine. La deuxième phase est celle de programmation et de réalisation : les acteurs locaux doivent alors valider le travail d’étude et s’engager dans la programmation des travaux.
Au cours de l’année 2011, les services de l’OEC avaient estimé le coût à 250 000 euros, mais le montant global des travaux est en fait de 338 755 euros HT maitrise d’œuvre incluse. Ils s’achèveront en 2013.
Le montant de l’opération est finançable à hauteur de 80% dans le cadre du programme de développement rural de la Corse (PDRC), soit 271 004 euros HT, l’autofinancement (CAPA) étant de 20%, soit 99 062 euros TTC.
Le plan de financement a été voté la semaine dernière par le conseil communautaire de la ville d'Ajaccio.
                                                                                                             Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires: 0