Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Hydrologie : Les précipitations du mois de Mars encore déficitaires

La direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement vient de rendre public la situation hydrologique de la Corse telle qu’elle a été établie à la fin du mois de Mars. Le verdict n’étonnera personne : les pluies sont partout inférieures à 50mm, les cumuls mensuels sont à moins de 50% sur toute  l’île sauf sur la zone côtière nord-ouest. Les cumuls depuis septembre sont déficitaires avec moins de 75% sur la région sauf du centre de la Haute-Corse au Cap. Comme le mois dernier, la Castagniccia est excédentaire.

La recharge printanière des cours d’eau n’a pour l’instant pas eu lieu, et la situation se caractérise par des écoulements mensuels très secs sur la côte ouest de la Corse-du-Sud et sur les reliefs. La Gravone, le Liamone, le Golo amont, et le Fium’Orbo sont excessivement bas.
La situation piézométrique (
mesure de compressibilité des liquidesdes nappes alluviales littorales est contrastée. Les niveaux sont globalement stables, excepté pour le Liamone. Ceux des nappes du Méria et de la Strutta sont équivalents voire supérieurs à la normale. Mais ils sont inférieurs à la normale pour les nappes alluviales du Bevinco, du Golo et de la Bravone et très inférieurs à la normale pour les nappes du Fium'Orbu et du Liamone. Ces secteurs sont particulièrement vulnérables à un déficit de précipitations dans les mois à venir.
Calacuccia : Juste au niveau de sa normale mensuelle
La retenue EDF de Calacuccia se trouve juste au niveau de sa normale mensuelle, celle de Sampolo largement au-dessus. Par contre, la retenue de Tolla se situe bien en-dessous. Les niveaux des retenues de l’OEHC de Codole, de Teppe  Rosse, de Bacciana, et de Figari se trouvent toujours en-dessous de leurs normales saisonnières. Les autres sont au-dessus ou à niveau.
Rien à signaler concernant les milieux aquatiques.
Habituellement, on assiste au printemps à une recharge des cours d’eau, liée au début de la fonte des neiges et à l’accroissement des précipitations. Cette tendance n’est pas observée cette année, puisque de façon quasi-généralisée les volumes écoulés sont inférieurs à ceux de février, confirmant ainsi la sécheresse déjà établie le mois dernier. 
Dans le Cap Corse et la région bastiaise, le Luri et le Bevinco ont vu leurs débits mensuels diminuer, à l’opposé du mois précédent. Le Bevinco reste néanmoins l’un des rares cours d’eau de la région en référence humide.
Dans le bassin versant du Golo, les écoulements se sont légèrement accrus sur l’amont, mais les volumes demeurent très faibles. En aval, ils se sont maintenus ou ont légèrement chuté.
En Plaine Orientale, le Fium’Alto et la Bravone se maintiennent en humidité relative  mais le Fium’Orbo poursuit sa descente vers des valeurs remarquablement faibles (période de retour 17 années sèches).
Les débits du bassin du Tavignano confirment leur descente vers des valeurs sèches, malgré une légère augmentation des volumes écoulés dans le Vecchio.
De la Balagne à la région ajaccienne, tous les cours d’eau ont vu leurs débits diminuer, jusqu’à des valeurs excessivement basses pour le Liamone et la Gravone (période de retour 20 ans sec).
Sud : Au-dessous des normales saisonnières
Dans le Sud, tous les cours d’eau suivis sont maintenant largement en-dessous des normales saisonnières, l’Ortolo se distinguant par une chute assez brutale depuis février.
En résumé, comme le mois dernier, les bassins de montagne et de la côte ouest de l’île se  distinguent avec des valeurs de débits largement en-dessous des normales de saison, plus particulièrement sur la Gravone, le Liamone, le Fium Orbo et le Golo amont. Sur les autres, les volumes mensuels écoulés ont tous diminué, et les périodes de retour des débits caractéristiques sont tous d’occurrence sèche, sauf pour une partie de la plaine orientale, le Cap Corse et la région bastiaise.

(Les données hydrologiques complètes sont consultables sur le site http://www.hydro.eaufrance.fr/)

Les cumuls de mars
Les cumuls sont partout inférieurs à 50mm, sur la zone côtière de la Corse du Sud ils sont inférieurs à 20mm, sur les reliefs du centre de l’île, sur le Cap ils sont inférieurs à 30mm.

Les "normales"

Les rapports à la normale du mois mars
Ces quantités sont très faibles pour un mois de mars, les cumuls représentent moins de 75% des quantités normales sur la zone côtière nord-ouest, moins de 25% sur les reliefs et la zone côtière de la corse du Sud et moins de 50% partout ailleurs.

Les rapports à la normale depuis le 1er septembreDepuis le 1er Septembre les cumuls représentent moins de 75% sur une grande partie de l’île, on a 75% à 110% du centre de la Haute-Corse au Cap, les cumuls sont excédentaires sur la Castagniccia avec 110 à 150% des quantités normales.

Pluies efficaces (Pluies – ETR- évapotranspiration réelle) du mois mars
Les bilans sont nuls ou négatifs, de 0 à –50mm partout.

Pluies efficaces (Pluies – ETR) depuis le 1er septembre

Les bilans sont positifs de 200mm à 1000mm sur les reliefs, le Cap et le littoral est, 50 à 200mm sur la zone côtière sud et ouest de l’île.

Écrire commentaire

Commentaires: 0