Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Explosion d'Ajaccio : Un différend d'ordre privé ?

L'explosion d'une charge à proximité du commissariat d'Ajaccio a fait un blessé grave dimanche vers 1h50. La charge  aurait été placée dans une poubelle  à proximité du commissariat et de la préfecture de région. Une action qui, aux dernières nouvelles serait due à un différend d'ordre privé, même si dans un premier temps elle a fait penser à la tentative d'attentat de la semaine dernière contre la sous-préfecture de Corte.

Le blessé a été évacué vers les urgences de l'hôpital Miséricorde, à quelques centaines de mètres du lieu de la déflagration. La victime est dans un état grave.Son pronostic vital était engagé dimanche en fin de matinée.

Aussitôt les artificiers ont été dépêchés sur les lieux de la déflagration.
Un périmètre de sécurité a été rapidement déployé à quelques dizaines de mètres du commissariat d'Ajaccio à l'intersection où l'explosion s'est produite à l'angle des rues Fiorella et Maréchal Ornano, à quelques rues du commissariat et de la préfecture, détruisant plusieurs vitrines dans les alentours et endommageant plusieurs véhicules.
Une dizaine de policiers et de spécialistes de la police technique et scientifique s'affairaient dimanche en début de matinée.

"L'enquête est en cours et il est trop tôt pour déterminer l'origine de cette explosion, mais la thèse d'un différend privé fait partie des pistes possibles", a déclaré le procureur de la République d'Ajaccio, Thomas Pison.
Le magistrat a précisé que l'explosion ne visait pas l'hôtel de police d'Ajaccio, même si elle a eu lieu à quelques dizaines de mètres de là.

Selon le procureur, "il est encore trop tôt pour certifier le contenu de la charge explosive".
"La victime est connue de la justice pour des faits de violences volontaires, mais elle n'est pas liée à des affaires de banditisme ou d'activité nationaliste", a encore précisé le magistrat.
Selon une source proche de l'enquête, la charge aurait pu être déclenchée à distance par un guetteur, mais le procureur n'a pas confirmé. "Pour l'instant, nous ne pouvons pas savoir. Il est trop pour confirmer de telles informations", a-t-il dit.

Le préfet de Corse-du-sud s'est déplacé sur les lieux mais n'a pas fait de déclaration. sur place.
Il a tenu une conférence de presse en fin de matinée à la préfecture de Corse.
(D'autres informations à venir dans l'après-midi)

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    U Palatinu (dimanche, 08 avril 2012 10:23)

    Mon souhait le plus sincère est que cet homme se rétablisse au mieux, et sans séquelles.

  • #2

    Cesar (dimanche, 08 avril 2012 20:15)

    Je souhaite aussi qu'il se rétablisse mais quand va t'on arrêter ce genre de conneries en Corse ?

  • #3

    U Palatinu (dimanche, 08 avril 2012)

    Il y a quelques mois de cela, lors d'un précédent meurtre, j'avais écrit un très long texte de colère et de douleur, et j'eus, au cours des mois et des meurtres qui s'ensuivirent, l'horreur de constater que rien de ce que j'y disais n'avait changé, et que l'évolution n'existe même pas.
    Et les deux meurtres qu'il y a eu aujourd'hui ne sont hélas pas là pour me contredire.
    "Où en est la nuit, à l'heure indécise de sa lutte avec le matin ?"