Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L’ACA doit redevenir tranchant, face à Saint-Etienne

Toujours hors de la zone rouge, les Oursons reçoivent les Verts pour cette 31e journée de championnat. Dans un bas de tableau qui reste flou, les Ajacciens devront se montrer plus réalistes que lors de leur déplacement en Normandie, Dimanche dernier. Une victoire ferait le plus grand bien, car au vu des calendriers respectifs des autres formations, il y a peut-être un bon coup à faire…Mais pour ça, l’ACA doit d’abord compter sur lui-même.  

Il s’en est fallu de peu que l’ACA ne revienne avec un résultat positif de son match à Caen. Dans une partie ouverte, les deux équipes se sont rendu coup pour coup, et l’une comme l’autre aurait bien pu faire la différence. Avantage aux points pour l’ACA, qui a fait beaucoup de mal à des Caennais très tournés vers l’attaque, et qui peuvent remercier Eduardo de sa méforme du jour. Coté  défense, on a souffert, c’est vrai. Mais un match à l’extérieur sans prendre de but, ça n’était plus arrivé depuis ce match de la renaissance à Sochaux, lors d’une froide soirée d’hiver. Un mal contre un bien donc, mais les défenseurs savent qu’il reste encore du chemin à parcourir.

Ne pas être le maillon faible

En cette fin de saison palpitante, rien ne semble vouloir se décider dans le fond du tableau. Car si Lorient et Caen peinent toujours à  retrouver le goût de la victoire, il en est d’autres à qui la chance semble sourire. Nice, par exemple, a réussi le « petit » exploit de battre l’ASSE sur son terrain. Autant dire qu’il ne faut jamais enterrer personne. Preuve en est également avec Nancy, qui après sa victoire à Brest, à la peine depuis son succès face à l’OM, a de nouveau obtenu les trois points face au PSG, la semaine passée. Un casse-tête chinois pour les parieurs….Le facteur mental semble être prédominant dans ce sprint final, chose que les ajacciens, eux, ont compris depuis belle lurette.

Prédominante également la profondeur d’effectif. Car voilà si l’ACA n’est pas vraiment touché dans son « onze type », on ne peut pas en dire autant de ses concurrents directs. Une avalanche d’indisponibilités à Evian, qui n’est toujours pas sauvé, Richert et Butin blessés à Sochaux, deux autres coté Lorientais, autant dire que c’est bel et bien à la fin du bal qu’on paiera les musiciens, et que l’on pourra dire si préparation d’avant saison a été bonne ou non.

Retour de Bouhours et du 4-2-3-1

Coté Acéiste, on attend d’ailleurs toujours le rétablissement de N’Diaye (cuisse), ainsi que celui de Felipe Saad dont la déchirure est parfaitement guérie. Begeorgi devrait lui venir prêter main forte à ses partenaires pour les derniers matchs, après sa longue rééducation.

Pour la réception des Stéphanois, Olivier Pantaloni perdra et gagnera encore un élément. Bouhours a purgé son match suspension face à Caen, tandis que Pierazzi a à son tour dépassé la limite autorisée et sera donc absent. Pour ce qui est de la tactique, le 4-4-1-1 n’ayant offensivement pas été efficace, l’entraineur Acéiste devrait revenir à un système plus traditionnel.

En face, les Verts jouiront du retour de Kurt Zouma, mais devront se passer de Fabien Lemoine, plâtré. Andreu et Nicolita seront également absents.  
Coup d’envoi à 19h à Timizzolu. Tutti in stadiu !

 U gruppu Aiaccinu :

 André, Bouhours, Cavalli, Debès, Diawara, Eduardo, Ilan, Kinkela, Lasne Lippini, Maire, Medjani, Mostefa, Ochoa, Poulard, Sammaritano, Socrier, Tiberi.

 U gruppu di i Verdi

Ruffier, Janot, Brison, Ebondo, Ghoulam, Marchal, Zouma, Nery, Batlles, Diomandé, Guilavogui, Perrin, Clément, Aubameyang, Kitambala, Sako, Gradel, Sinama-Pongolle

                                                                                                              Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires: 0