Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L2 : Encore un petit effort pour le Sporting

La joie des buteurs bastiais
La joie des buteurs bastiais

En recevant pour la seconde fois consécutive - après Laval, Guingamp - en une semaine, le Sporting se doit de faire mentir les statistiques, qui disent qu'il est très difficile de faire « carton plein » dans ce cas de figure. Et lorsqu’on se plonge plus en détails dans ces statistiques, la dernière fois où le Sporting a aligné deux victoires consécutives à domicile, c’était lors de la saison 2006/2007 face à Caen et Metz.

Face à l'EA Guingamp vendredi à 20 heures à Armand-Césari, les Bastiais enregistrent un nouveau forfait, celui deJérôme Rothen, qui souffre d'une élongation et qui sera éloigné des terrains trois semaines comme l’a révélé le verdict de l'IRM passée mercredi par le joueur. Cette absence vient s’ajouter à celles de Robail, El Azzouzi et Sans qui sont eux-aussi à l’infirmerie. Pour pallier ces absences, le coach Bastiais a fait appel à Moizini et au jeune André.
Face à cette équipe de Guingamp, qui aspirait à mieux dans ce championnat, les Bastiais devront une nouvelle fois faire preuve de beaucoup de concentration, mais surtout être plus attentifs en défense. Cela a été le message du coach Bastiais durant cette semaine de préparation.

Les défaillances constatées face aux Mayennais, devront être corrigées face aux Bretons. Alors que Guingamp était sur le podium lors du match aller face au Sporting en Bretagne (qui s'était achevé sur un score de parité 1-1), les mauvaises séries se sont ensuite enchaînées, ce qui a constitué un véritable « retour sur terre » pour Jocelyn Gouvernec et son groupe. D'ailleurs, son collègue Bastiais trouve étonnant ce retournement, comme il expliquait jeudi matin au sortir de la dernière séance d'entraînement.
« C'est inexplicable, après un début de saison moyen, les Guingampais ont fait une magnifique série. D'ailleurs au match aller, ils étaient sur le podium et depuis la trêve, c'est un peu plus compliqué. Je ne me fais pas de souci pour leur maintien, c'est une équipe avec beaucoup de qualités, un fort potentiel. Après en interne, il peut se passer des choses que l'on ne peut expliquer. Leur mauvaise passe peut se traduire par un manque d'efficacité et puis le départ de Dounamia à la trêve pour Lorient est sans doute préjudiciable, de par sa vivacité et sa technique » poursuivait Frédéric Hantz.
"Ne surtout pas croire que tout est arrivé.."
Et face à une équipe qui n'a récoltée que quinze points hors de ses bases (quatre victoires, deux nuls et neufs défaites), les Bastiais devront faire preuve de beaucoup de concentration et surtout mettre de côté leur situation plus que confortable au classement.  A contrario de Reims et surtout Clermont, les Bastiais peuvent se targuer de ne pas avoir – jusque-là – subi une mauvaise série de deux défaites consécutives. Sa seule mauvaise série en championnat, remonte à l'automne 2011 et faisait état de cinq matchs sans victoire. Le coach Bastiais ne cesse de le répéter à ces joueurs « ne surtout pas croire que tout est arrivé.. Avant chaque rencontre, on se doit d'oublier notre position au classement. C'est le meilleur moyen pour rester dans notre optique de jeu et d'engranger des points. »

Nul doute que ses joueurs auront de nouveau saisi le message.
U gruppu Bastiacciu :
Novaes, Baccarelli, Angoula, Marque, Mary, Harek, Choplin, Cioni, Khazri, Moizini, Thauvin, Cahuzac, André, Diallo, Maoulida, Suarez.
                                                                                                                  André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 0