Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Rencontres cinéma-histoire

 

Les 11èmes Rencontres Cinéma-Histoire d'Ajaccio se sont déplacées depuis mercredi sur Porticcio, à la CCAS Marinca . Le thème de cette année, montrer les crimes atroces perpétrés par les nazis et les fascistes notamment sur les enfants  

. A travers Le Journal d’Anna Franck, écrits d’une jeune fille juive allemande cachée des nazis durant 2 ans  et Une Vie avec Oradour, relatant le massacre de 642 personnes dont 1/3 d’enfants par la troisième compagnie du bataillon 1, du régiment Der Fürher de la division blindée SS Das Reich, l’horreur est vite atteinte de cette barbarie sans nom que l’histoire doit continuer à transmettre, pour savoir que l’endoctrinement et la haine des hommes peuvent atteindre des summums.

Hanna K de Costa Gavras et La Guerre est finie d’Alain Resnais seront aussi projetés, tout comme La Vague détaillant les mécanismes de l’adhésion à une doctrine, à une idéologie. Ce professeur allemand de lycée proposant à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire, et où le jeu de rôle grandeur nature, aura des conséquences tragiques, tant les différentes personnalités adhéreront à cet atelier devenu réalité dans les esprits des plus forts comme des plus manipulables. 

A l’affiche de ces journées d’histoire, un pays, la Grèce et son réalisateur Théo Angelopoulos. Son film, Le voyage des comédiens, relate, l’intinéraire et les représentations, de 1939 à 1952, d’une troupe de théâtre itinérante à travers la Grèce, sans cesse interrompue par les évènements contemporains. Histoire tragique de la dictature de Metaxas et de la barbarie nazie qui a fait 300 000 morts de faim durant l’hiver 42/43.

Des invités prestigieux, comme Robert Hebras l’un des derniers survivants d’Oradour sur Glane, Patrick Seraudie, réalisateur et producteur de films et documentaires sur l’immigration et le facisme (Résistance en Limousin). Ophie Levy, philosophe et Hélène Chaubin, agrégée d’histoire dont La Résistance en Corse et Corse des années de guerre 39/45 sont les dernières publications.

Paul Filippi, journaliste venu présenter son documentaire Les Corses dans les Brigades Internationales et enfin Sébastien Piera, catalan ayant lutté contre les facistes et les armées hitlériennes, ce qui lui valu torture et déportation en Corse avec son épouse. Assignés dans l’île durant 14 ans, ils s’installeront définitivement à Ajaccio.

Une rencontre avec l’histoire, mais aussi avec notre histoire et ceux qui l’ont vécue. Une façon de ne jamais oublier que rien n’est jamais vraiment achevé.

Vous trouverez le programme détaillé sur le sitehttp://rencontres-cinema-histoire.over-blog.com/categorie-12369027.html

                                                                                                                               M. S.

Écrire commentaire

Commentaires: 0