Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Attentat de Corte : Les explications du procureur de la République et la condamnation du préfet de Haute-Corse

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2h30, la sous-préfecture de Corte a été la cible d'une tentative d'attentat à la voiture-bélier. L'engin, neutralisé par les services de déminage, "aurait pu provoquer de très gros dégâts", a déclaré le préfet de Haute-Corse, Louis Le Franc, qui a tenu une conférence de presse dimanche matin avec Dominique Alzeari, procureur de la République de Bastia.

 

Une voiture-bélier a d'abord forcé la grille d'entrée du bâtiment de la sous-préfecture, située dans le centre de la ville. Le véhicule volé quelques minutes plus tôt par des individus armés s'est enflammé et a brûlé en provoquant quelques dégâts au portail d'entrée. Les secours ont découvert sur place une charge explosive à proximité des murs de la sous-préfecture de Corté. L'engin explosif a été neutralisé par les services de déminage.

Le préfet Louis Le Franc  a rappelé que ces derniers mois, plusieurs attentats avaient visé "des locaux représentants les institutions républicaines". Un peu plus tard il a au cours d'une conférence de presse tenue, en compagnie du procureur de la République de Bastia, Dominique Alzeari, fait le point sur cette affaire.
Sur nos vidéos, les explications du procureur de la République et la condamnation de Louis Le Franc.

Les réactions

Ligue des droits de l'Homme 

« La ligue des droits de l’homme condamne la tentative d’attentat qui a visé la sous- préfecture de Corté. Rien ne peut justifier cet acte. La LDH s’inquiète du climat troublé actuel où s’accumulent les tensions et les violences, à l’opposé du développement de la démocratie et de la garantie des droits. »

François Tatti et les élus de la gauche républicaine à l'assemblée de Corse

« François Tatti et les élus du groupe Gauche Républicaine à l'Assemblée de Corse condamnent avec la plus grande fermeté l'attentat qui a visé la sous-préfecture de Corte dans la nuit du 31 Mars 2012.

Les élus du groupe Gauche Républicaine sont consternés par ce nouvel acte de violence contre un service public de l'Etat, dont les conséquences auraient pu être très graves.

Ils apportent leur soutien au sous-préfet de Corte et aux personnels et demandent aux autorités que tous les moyens soient mis en œuvre pour en retrouver les auteurs et les traduire en justice.»

Écrire commentaire

Commentaires: 0