Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Caen-ACA : Un rythme à tenir, des points à prendre

Les Oursons iront défier le Stade Malherbe de Caen dans leur antre de d’Ornano, ce Dimanche à 17 heures. Un match entre concurrents directs qui aura une certaine saveur, et surtout un vrai enjeu. L’ACA serait en effet bien inspiré de se rapprocher le plus tôt possible de la barre des quarante points, afin de s’assurer une fin de championnat avec le moins de pression possible. Tout se jouera de toute façon dans les têtes, mais il n’en demeure pas moins que cette équipe ajaccienne est capable de finir en boulet de canon, si elle s’y prend bien.

Le nul plutôt rageant face à Lorient a été digéré. Le groupe ajaccien dans son ensemble reste fixé  sur son objectif principal, et sait garder la motivation nécessaire afin que l’émulation ne s’essouffle pas. Car cela fait maintenant quelques rencontres que les bianch’è rossi ont trouvé leur rythme de croisière et leur mental de fer sera le fil conducteur de cette fin de saison. Même si la remontée fulgurante au classement ne s’est pas faite sans bémols, il est important de ne pas oublier que la plupart des joueurs de  l’effectifs ont déjà connu les « joies » de la course au maintien. Que ce soit Medjani, Debès, Pierazzi, ou encore Cavalli ou Mostefa qui ont connu pareil aventure avec Nîmes, l’expérience même acquise dans une division inférieure ne sera pas de trop.

 L’esprit tranquille ?

Pour ce qui est du présent, il est impératif de rester sur la bonne dynamique actuelle, de rester sur cette série de bonnes performances, même si certaines se sont soldées pas des défaites. Le système de jeu fonctionne, les attaquants marquent, les milieux font des passes, bref, ça marche plutôt pas mal dans l’organisation tactique. Le reste ne dépend que du niveau intrinsèque de chaque élément. Seul lacune encore présente, les coups-de-pied arrêtés. Surprise d’entrée contre Lorient, et même à Bordeaux, la défense est bien trop laxiste sur ce compartiment du jeu, et mériterait de travailler un peu plus la chose aux entrainements. Cela éviterait de gâcher bêtement des occasions en or comme la précédente alors que le match était complètement acquis à la cause acéiste, si l’on prend le match à l’envers.

Retour de Cavalli, Bouhours suspendu

Caen n’est jamais une équipe facile à  négocier, et encore moins à prévoir. Venus chercher le point du nul au terme d’un match à rebondissements à l’aller, les Normands ont même réussi le coup de force de faire vaciller le PSG devant leur public, qui devrait jouer pour ce sprint, son rôle de douzième homme. Un public plutôt bien structuré, depuis le retour du Stade Malherbe parmi l’élite en 2004. L’ACA aussi s’est trouvé un public cette saison, mais devra, pour ce dernier match à l’extérieur face à un rival dans la course à la dix-septième place, faire sans le Kop de l’Orsi Ribelli, et sans la bouillonnante tribune J-B Poli, de plus en plus influente de par son activité. Le jour et la nuit entre cette saison et les précédentes.

Pour cette rencontre –pas déterminante mais qui a son importance-, Olivier Pantaloni aura le bonheur de retrouver Yohan Cavalli, de retour de suspension, mais perdra Bouhours. Le latéral gauche formé au Mans, en nette progression depuis quelques matches, sera suspendu à son tour. Le reste du groupe sera le même que celui qui a pris un point contre Lorient. Côté Caen, les absences de Seube et surtout d’Hamouma seront un handicap certains, même si on sait que les jeunes pousses de Malherbe ont leur mot à dire aussi.

Coup d’envoi à 17 heures

U Gruppu Aiaccinu : André, Cavalli, Debès, Diawara, Eduardo, El Hany, Ilan, Kinkela, Lasne, Lippini, Maire, Medjani, Mostefa, Ochoa, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Socrier, Tiberi.

U gruppu nurmandu : Thébaux - Sorbon (cap), Leca, Heurtaux, Montaroup - Proment, Nivet ou Fajr - Nabab ou Nangis, Frau, Bulot - Traoré ou Nabab.
                                                                                                             Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires: 0