Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SC Bastia : Gagner face à Laval pour faire un nouveau pas vers la L1

Frédéric Hantz à la tête de ses joueurs : "La L1, c'est par là"
Frédéric Hantz à la tête de ses joueurs : "La L1, c'est par là"

Avec les réceptions coup sur coup de Laval et Guingamp, le Sporting peut quasiment assurer sa montée en Ligue 1 en cas de carton plein. Mais méfiance tout de même, selon les statistiques, il est très difficile d'aligner deux victoires consécutives à domicile. Mais on le sait, les statistiques sont faites pour être démenties. Le Sporting n'en a t-il pas fait la preuve en battant Lens et Monaco dans leur antre, ce qui n'était plus arrivé depuis.. 1978?

Place donc vendredi à 20 heures à Furiani à la réception du Stade Lavallois qui occupe la dixième place avec 37pts. Si lors de la première partie de saison, les Mayennais pouvaient prétendre se mêler à la course à la montée, cet objectif s'est semble-t-il envolé à quelques matchs de la fin. Restant sur deux défaites consécutives, les Lavallois se doivent même de regarder dans le rétroviseur, car avec seulement quatre points d'avance sur le premier relégable, une mauvaise série pourrait mettre contraindre les « Tango » à jouer leur survie dans ce championnat..
Le coach de Laval Philippe Hinschberger confirmait, jeudi matin, le gros coup de mou de son équipe.
Sept matches sans victoire
« Effectivement, nous restons sur sept rencontres sans victoires avec 4 points sur 21 possibles. Nous avions 33 points il y a peu et nous pensions que le maintien aurait été aisé mais finalement nous sommes obligés de regarder derrière. Sur certaines rencontres comme à Reims ou encore et surtout Angers, où nous ratons une énorme occasion, on s'aperçoit que cela devient compliqué. En début de saison ces occasions, on les aurait mises mais, ce n'est plus le cas. Nous avons un gros déficit dans la finition » regrette-t-il.
Pour autant, pour espérer ne pas se retrouver à jouer sérieusement le maintien, les Lavallois se doivent de réussir des « gros coups » y compris en déplacement. Et face au leader incontesté  et invaincu qui plus est à domicile depuis mai 2010, le challenge ne s'annonce pas facile. Toutefois, le coach Lavallois garde un tout petit espoir de réaliser un "coup".
« Sur le prévisionnel, on ne coche pas forcément une victoire à Furiani, mais Amiens a joué crânement sa chance et aurait pu prétendre à un nul, alors nous allons essayer de faire quelque chose. Il ne faudra pas être spectateur sinon cela risque d'être très compliqué, nous allons essayer de jouer et tenter quelque chose. Bastia, c'est du lourd quand même, très peu de défaites et une accession en Ligue 1 quasiment acquise et c'est amplement mérité » conclut-il avec lucidité.
Rothen et Khazri de retour
Du côté du Sporting, on enregistre les retours de Rothen et Khazri. Et après un match « moyen » à Arles qui a quand même vu les Bleus prendre un point et poursuivre, ainsi, leur d'invincibilité, ces retours sont une très bonne chose. Dans le même temps, Periatambée et Moizini quittent le groupe et iront prêter main forte à la réserve.
Lors de son habituel point presse du jeudi matin Frédéric Hantz soulignait également le « gouffre qui sépare les performances de Laval de la première partie de saison à celles d'aujourd'hui », cependant le coach insulaire n'est pas soucieux de l'avenir de cette équipe dans ce championnat. «  Ils vont très vite vers l'avant, n'oublions pas que nous avions perdus là-bas au match aller. Donc vu leur position actuelle, il va falloir s'attendre à un match rugueux. »
Mars difficile
Mais Frédéric Hantz n'oublie pas de revenir sur l'état de fatigue de ses joueurs qui semblent un peu émoussés depuis quelques semaines. Pour le coach insulaire, c'était prévisible.
« Ce n'est pas une surprise, je savais qu'on aurait un mois de Mars difficile. Il l'a été notamment dans le jeu même si sur le plan comptable cela ne s'est pas vu puisqu'on a décroché trois victoires et un nul. Mais je suis assez confiant, surtout quand je vois les performances de mon groupe cette semaine à l'entraînement. On a retrouvé du jus et on enregistre des rentrées par rapport au match précédent. On est donc prêts à remettre le bleu de chauffe et à aborder cette dernière ligne droite dans les meilleures conditions. Les joueurs doivent rester impliqués sur les matchs qu'ils restent à domicile. Si on les négocient bien, cela nous permettra de continuer encore à avancer» poursuivait Frédéric Hantz.
U gruppu Bastiacciu :
Novaes, Baccarelli, Angoula, Mary, Cioni, Choplin, Marque, Harek, Genest, Khazri, Rothen, Thauvin, Cahuzac, Diallo, Maoulida, Suarez.

                                                                                                                  André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    seb (jeudi, 29 mars 2012 21:44)

    http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com/interviews_des_joueurs_de_bastia.ws

    Interview de Mathieu Sans

    http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com/interviews_sc_bastia_2011_2012.ws

    Interview de Philippe Hinschberger,coach de Laval.