Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Avocats d'Yvan Colonna : Nouvelle plainte contre Sarkozy

(DR)
(DR)

Les avocats d'Yvan Colonna, qui s'est pourvu en cassation après sa troisième condamnation pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, ont annoncé mercredi avoir décidé de porter plainte contre Nicolas Sarkozy pour violation de la présomption d'innocence de leur client lors de récentes déclarations.

Les avocats d'Yvan Colonna ont décidé de porter plainte contre le président de la République. Après les tueries de Toulouse et de Montauban, Nicolas Sarkozy avait évoqué "le temps qu'il a fallu pour trouver l'assassin d'un préfet de la République". Une référence à Yvan Colonna qui, après trois condamnations pour l'assassinat de Claude Erignac en 1998, s'est pourvu en cassation.

Pour ses avocats, "ces déclarations ont été prononcées en violation du principe de présomption d'innocence dont bénéficie Yvan Colonna, sa condamnation n'étant pas définitive". C'est pourquoi ils ont décidé de porter plainte contre Nicolas Sarkozy.

Ce n'est pas la première fois que les avocats d'Yvan Colonna s'attaquent au président de la République. En 2007, ils avaient déjà porté plainte contre lui pour les mêmes raisons. Le tribunal n'avait pas pu se prononcer, en raison de l'immunité liée au mandat de Nicolas Sarkozy. Le tribunal avait alors prononcé un "sursis à statuer jusqu'à l'expiration du délai d'un mois après la cessation de fonction" du chef de l'Etat.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    pistu 2b (jeudi, 29 mars 2012 08:03)

    Les avocats ne savent peut être pas que sur les murs de corse ont fleuri après le meurtre des "Gloria a tè Yvan"

  • #2

    U Palatinu (jeudi, 29 mars 2012 13:02)

    Une plainte contre Nicolas Sarkozy ?
    Autant foncer, tête baissée, tel un bélier contre un blog de granit en espérant le rompre.

    Quant au fait qu'il fût écrit "Gloria à tè Yvan" sur de nombreux murs de Corse à l'époque de sa cavale, ça ne me parait en aucune façon une preuve de sa culpabilité. Yvan Colonna est et doit être responsable de ses actes, mais certainement pas des actes qui ne sont pas les siens. Si demain je suis accusé d'un meurtre que je n'ai pas commis et que quelqu'un, qui n'y connait rien, dit de moi que "j'ai eu raison de tuer", ce n'est pas pour autant que j'en serais plus coupable.

    Personnellement, j'ai tendance à croire en l'innoncence d'Yvan Colonna (et aussi celle de Marcel Istria, bien qu'il ait fait le choix de ne pas faire appel), non seulement parce qu'il subsiste bien des zones d'ombres dans cette affaire, mais également parce que j'ai la faiblesse de croire en l'homme qui donne sa parole d'honneur.

    Ceci dit, s'il s'avere qu'Yvan Colonna est pleinement coupable de ce dont il est accusé, et ce pourquoi il a été condamné, alors il ne vaudrait pas mieux à mes yeux que l'infâme Ernst Kaltenbrunner.