Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Grèves dans les aéroports d'Ajaccio et de Bastia : Le ras le bol de l'association INSEME

 

 

 

"Après les grèves de la fin d'année, après celle de la mi-janvier, et après celle de mercredi dernier un nouveau mouvement de grève affecte le secteur du transport aérien en Corse et porte gravement préjudice aux personnes qui sont dans l'obligation de se rendre sur le continent pour raison médicale " souligne dans un communiqué l'association INSEME.  D'où son cri de colère…

La desserte maritime et aérienne de l’île fait régulièrement la une des médias depuis plusieurs semaines, notamment via les prises de positions des dirigeants des compagnies de transports, des syndicats, des différents experts et des élus de l’Assemblée de Corse qui, réunis en session ces 22 et 23 mars, ont d’ailleurs consacrél’essentiel de leurs travaux à ce sujet important. 

Chacun mesure naturellement la complexité et l’importance politique de ce dossier, les enjeux de service public mais aussi financiers et économiques qu’il implique, notamment en termes d’emploi pour des centaines de familles insulaires.

INSEME regrette pourtant que la voix des usagers, principaux bénéficiaires du dispositif,  ne soit pas d’avantage entendue, voir même sollicitée dans ce dossier.

Car cette complexité masque une réalité cruelle, trop peu évoquée publiquement, qui est vécue par un certain type d’usagers : les personnes malades qui doivent se rendre sur le continent pour raison médicale.

Cette réalité est celle à laquelle sont confrontées de nombreuses personnes très affaiblies physiquement et moralement, qui sont parfois même des enfants en bas âge et qui dans tous les cas pourraient être le fils, le frère ou le père de chacun d’entre nous, tant il est vrai que toutes les familles corses ont malheureusement eu à vivre l’épreuve de la maladie et des soins sur le continent.

Chaque mouvement de grève, aussi légitime soit-il, chaque annonce de vols annulés, ou maintenus mais « basculés » vers Figari ou Calvi avec obligation de s’y rendre par ses propres moyens, sont autant de coups de tonnerre qui s’abattent sur ces usagers particuliers, engagés dans un combat contre la maladie et qui sont dans l’obligation de se rendre sur le continent pour y recevoir des soins.

A l’heure où le sujet des transports est placé au cœur du débat public, il serait impensable que cette réalité douloureuse et banale à la fois ne soit pas évoquée.

L’Association INSEME apporte son aide aux familles concernées, trop souvent isolées et livrées à elles-mêmes, et recueille leurs témoignages, et leur sentiment de désarroi face à l’injustice qui est celle de ne pas pouvoir accéder aux transports qui relient la Corse au continent y compris lorsqu’elles se déplacent dans le cadre d’une prise en charge de l’Assurance maladie.

En se faisant leur porte-voix, INSEME multiplie les rencontres et les rdv pour sensibiliser le plus grand nombre à la problématique liée à ces déplacements et pourproposer un projet de « Charte régionale du malade qui doit se rendre sur le continent pour raison médicale ».

Ce document proposé au préfet de Corse, à l’ARS ainsi qu’à la CTC, aux compagnies de transport et à tous les acteurs concernés, vise notamment à mettre en place un dispositif d’information spécifique à l’attention de ces personnes et « un service prioritaire » d’un vol aller-retour par jour sur chaque liaison régulière qui serait réservé en priorité aux personnes devant recevoir des soins sur le continent en cas de grève.

Seul un tel dispositif permettrait de garantir tout à la fois la libre expression d’un mouvement social  et l’assurance du maintien d’un nombre de vols minimum.

Pour soutenir la démarche d’INSEME :

Sire Internet : www.inseme.org

Groupe sur Facebook : http://www.facebook.com/#!/groups/AssociationINSEME/

Écrire commentaire

Commentaires: 0