Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le GFCOA freiné à Vannes (3-2)

Quentin Boesso : deux buts à Vannes, mais…
Quentin Boesso : deux buts à Vannes, mais…

Vannes - GFCO Ajaccio : 3-2 (0-1). 

Arbitre : M. Julien.
3 601 spectateurs.

Buts. 
Vannes : Mohamed (46’ et 67’), Brillaut (56’).
Ajaccio : Boesso (13’, 65’).

Avertissements. Vannes : Mohamed (58’), Malcuit (84’), N’Diaye (89’). Ajaccio : Rachidi (47’), Colinet (58’), Seymand (60’), Poggi (70’).

Vannes:
Gauclin - Abenzoar (Jarsalé 46’), Brillault, N’Diaye, Moulin (Bonnet 76’) - Berson (cap) - Youssouf, Diguiny, Kakou, Mohamed - Loval (Malcuit 18’). Non entrés en jeu : Melfort (g), Haquin.
Entraîneur : Stéphane Le Mignan.

GFCOA : 
Maury - Romey, Rachidi, Filippi, Poletti - Poggi (cap), Dufau, Colinet, Seymand (Benyahya 81’) - Colloredo (Verdier 59’), Boesso (Maisonneuve 66’). Non entrés en jeu : Rastello (g), Martin, Maisonneuve.
Entraîneur : Dominique Veilex.

Le GFCOA avait entamé la partie de la meilleure des façons.
En tout cas les joueurs de Dominique Veilex, tombeurs de Montpellier on sait comment, cette semaine en Coupe de France, avaient ouvert le score sur le terrain du Vannes, par l’intermédiaire de Quentin Boesso dès l'entame du premier quart d'heure. Un but qui laissait augurer une bonne issue pour les insulaires.
Mais les locaux  en passant la surmultiplié dès la rerprise et n égalisant dès la rerprise de la seconde période par Mohamed (46') puis en aggravant la marque par l'intermédiaire de Maxime Brillault, déjouaient les projets de conquête de l'Ouest du GFOCA.
Cefrtes cet avantage fut de courte durée.
Quentin Boesso en remettant bientôt les deux équipes à égalité à la faveur de son second but de la soirée, permettait au GFCOA d'entrevoir toujours une sortie favorable sur la pelouse de Vannes.
Mais alors que l'on pensait que le GFCOA avait fait le plus dur en revenant à la hauteur de son adversaire, Mohamed redonnait l'avantage aux locaux deux minutes après l'égalisation ajaccienne.
Malgré une belle débauche d'énergie, la marque ne devait, hélas, plus évoluer.
Le GFCOA a donc perdu la bataille de l'Ouest mais la compétition est loin d'être terminée.
Même si les positions se ressserrent à la tête de la compétion le GFCOA demeure malgré tout au terme de cette soirée sur le podium.
C'est dire que tous les espoirs d'accession demeurent du côté du stade Ange-Casanova.
 

Écrire commentaire

Commentaires: 0