Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

ACA : Garder le cap face à Lorient

29e épisode de cette saison de Ligue 1, et l’ACA qui reçoit Lorient ce Samedi à 19 heures à François-Coty. Revenus soulagés de leur point pris dans les derniers instants à Bordeaux, les bianch’è rossi devront confirmer leur bonne forme à domicile. Il s’agit cette fois de faire plier un concurrent au maintien, qui n’est qu’à une longueur des Ajacciens. Trois points de plus permettraient à l’ACA de voir venir, avant un déplacement qui ne s’annonce pas facile en terre Cannaise.

S’il fallait résumer le match face à  Bordeaux de Samedi dernier, on pourrait utiliser le mot « logique ». Bien dans leurs baskets, jouant crânement leur chance et posant tranquillement le jeu, les Acéistes ont su faire  mal à des Girondins en manque de confiance, et qui furent bien heureux de trouver la faille sur un corner à vingt minutes du terme. Cependant, la fortune a parfois un prix, et Diabaté et ses compères l’ont appris à leurs dépends en craquant sous les coups de butoir d’Ajacciens jamais paniqués. Sang-froid et abnégation ont permis à l’ACA de ramener donc le nul de Chaban-Delmas.

 Avant la fin du bal ?

 Maintenant, place à la dernière ligne droite. Place à ces dix derniers matchs, s’apparentant tous plus ou moins à des finales, et qu’il faudra jouer comme telles. Si l’écart semble enfin se creuser entre le dix-huitième et le premier non-reléguable, il n’en n’est pas moins vrai que le combat se mènera jusqu’au bout. Mais entre qui et qui ? Là est le problème. Quatre longueurs séparent le onzième du premier reléguable, et force est de reconnaître qu’à moins de disposer de dons divinatoires, il reste encore impossible à ce jour d’émettre quelconque pronostic vialable.

Néanmoins, il est une chose sûre, c’est que les retardataires auront tort. En effet, il est judicieux de constater que l’évolution du classement va crescendo et que certaines équipes n’en sont plus à choisir leurs matchs ou à compter les points. Toutes sans exception jouent leurs coups à fonds. C’est donc  le cas également de l’ACA, qui a pris le week-end dernier ses distances avec la charrette de la mort (passez-moi l’expression). Un écart peu important, sauf s’il vient à être conservé pour une durée certaine. Et c’est en gagnant des matchs comme celui-ci que l’ACA pourrait bien, si la dynamique demeure encore quelques journées, se voir plus tôt que prévu les doigts de pieds en éventail sur la plage de Campu di l’Oru…

Lorient trop laxiste, mais jamais battu d’avance.

Pas de plan à tirer sur quelque comète que ce soit, mais tout de même…Le calendrier Ajaccien laisse rêveur, comparé à celui de rivaux comme Nice ou Auxerre. Cinq matches « in casa », cinq à l’extérieur dont deux « abordables » que sont Caen et Evian (qui surnage vis-à-vis de son statut). Sans compter que les derniers concurrents directs à rencontrer viendront à Timizzolu  (Lorient, Nancy, Sochaux). Bref, voilà un pari fort intéressant. Car qui aurait cru au terme des matchs aller qu’il faudrait, à la mi-mars, assurer à domicile pour se sauver, et peut-être même avant la dernière journée ? C’est pourtant ce que peuvent réaliser les acéistes.

Seulement pour ça, une victoire face aux Bretons s’impose, et là sera toute la difficulté. Les Merlus restaient sur huit rencontres sans succès jusqu’à ce qu’ils remportent, la semaine passée, leur derby face à Brest. Et nul doute que les hommes de l’expérimenté Christian Gourcuff feront tout pour ne pas retomber dans une spirale négative, à deux gros mois du dénouement. Surtout que, contrairement à l’ACA, le FC Lorient n’a pas encore passé le cap des « trois gros », que seront pour lui Lyon, Montpellier et Marseille. L’ACA ne devra donc pas relâcher la bonne pression qui lui permet de briller depuis deux matches, et alors peut-être, le soleil devrait briller plus tôt que prévu sur François-Coty.

Pour ce match, Olivier Pantaloni sera toujours privé de N’Diaye, Saad (reprise), Gigliotti qui visiblement ne donne aucun signe encourageant à l’entraînement, ainsi que de Cavalli, à nouveau suspendu après son carton jaune reçu pour ce tacle sur Valbuena. Cependant, le tacticien acéiste aura l’occasion de réitérer le duo Ilan-Eduardo en attaque, assez encourageant face à Bordeaux.

Coup d’envoi à 19 heures à Timizzolu. Tutti in stadiu !

 U gruppu Aiaccinu : André, Bouhours, Debès, Diawara, Eduardo, Ilan, Kinkela, Lasne, Lippini, Maire, Medjani, Mostefa, Ochoa, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Tiberi, Socrier.

 U Gruppu Brittonu : Audard, Chaigneau, Baca, Ecuele-Manga, Bourillon, Gassama, Mareque, Pedrinho, Diarra, Mvuemba, Jouffre, Coutadeur, Romao, Barthelmé, Mulumba, Aliadière, Emeghara, Monnet-Paquet.

                                                                                                              Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires: 0