Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SCB : Poursuivre sa marche en avant à Arles-Avignon

Diallo : Le Sporting comptera sur lui
Diallo : Le Sporting comptera sur lui

 

 

Une équipe invaincue depuis dix matchs (Arles-Avignon), contre une autre qui l'est depuis sept matchs (le Sporting), c'est logiquement une partie très serrée qui devrait opposer vendredi à 20 heures au Parc des Sports d'Avignon, Arles-Avignon au SC Bastia. Une rencontre importante pour les deux équipes dans leurs objectifs diamétralement opposés.

Après une première partie de saison très difficile, qui a entraîné le limogeage de l'ancien entraîneur Faruk Hazibedjic, les Provençaux se sont depuis repris et paraissent en bonne voie pour assurer leur maintien en Ligue 2. Même si l'objectif principal était de retrouver la Ligue 1 un an après l'avoir quittée.
A domicile, les Arlésiens ont enregistré en quatorze matchs, six victoires, pour cinq défaites et trois nuls. Face à une équipe Bastiaise qui a récolté vingt-et-un points hors de ses bases (six victoires, trois nuls pour cinq défaites), la tâche ne sera pas simple.
Pour le Sporting justement, le chemin vers la Ligue 1 est très bien engagé. A 10 points d'être certains d'accéder à l'élite, les hommes de Frédéric Hantz , seront très diminués en Provence. En plus de la suspension de Khazri, Rothen (cuisse) et El Azzouzi (élongation), manqueront à l’appel. Ce qui a conduit le coach bastiais à faire appel à François Marque, Desirée Periatambée et un revenant Salim Moizini qui avait été blessé pendant de longs mois. ..
« Humbles, confiants, concentrés »
Fort de trois victoires consécutives (Boulogne, Lens et Amiens), les bleus savent désormais à quel genre de match s'attendre face à des équipes luttant pour le maintien en Ligue 2. Jérôme Rothen (qui sera donc absent) en était parfaitement conscient jeudi matin à l'issue du dernier entraînement de son équipe.

« Le peu de points qu'ils nous restent à acquérir pour atteindre la Ligue 1, sera très difficile à aller chercher. Car nous rencontrerons des équipes qui jouent soit la montée, soit le maintien.. On l'a vu contre Amiens, les équipes en face seront accrocheuses et vendront chèrement leur peau. A nous de rester humbles, confiants et concentrés pour poursuivre sur notre voie ».
« Si nous parvenons à garder notre rythme de croisière actuel, l'accession en Ligue 1, pourrait être assurée d'ici la fin du mois d'avril à l'issue de la réception de Guingamp qui sera la seconde consécutive après celle de Laval une semaine plus tôt », conclut Rothen.
Arles veut "s'offrir" le leader
Du côté d’Arles-Avignon, pas de problème particulier. L'effectif est au complet pour cette seconde rencontre consécutive à domicile. Après avoir battu Laval vendredi dernier déjà à domicile, les Provençaux tenteront de s’offrir le leader dans un stade qui s’annonce bien garni pour l’occasion…
Depuis plusieurs semaines, les plus « méfiants » des supporters du Sporting ne cessent de rappeler la saison 2005/2006 qui avait été fatale au club dans sa quête de remontée en Ligue 1 un an seulement après l’avoir quittée. Aujourd’hui, la situation n'est en rien comparable et pour plusieurs raisons. D’abord au plan comptable. . En 2006, après 28 journées, les Bastiais étaient leaders avec  50 points et possédaient une avance de 5 points sur le quatrième qui était Lorient à l'époque. Cette saison, le Sporting possède cinq points de plus à son compteur avec, en sus, un matelas de douze points d'avance sur le 4e Troyes. Ensuite sur le plan de l'effectif. En 2006, des joueurs « cadres » tels que Camadini et Laville entre autre, étaient blessés et n’avaient pas pris part à la dernière ligne droite. L’état d’esprit s’en était trouvé affecté et un relâchement avait été constaté. Il n’en est rien cette année.
Même si les absents seront nombreux, le Sporting pourrait le démontrer dès ce vendredi
U gruppu Bastiacciu :
Novaes, Baccarelli, Angoula, Mary, Sans, Choplin, Marque, Harek, Genest, Moizini, Periatambée, Thauvin, Cahuzac, Diallo, Maoulida, Suarez.
                                                                                                                  André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Tragulinu (vendredi, 23 mars 2012 15:26)

    "Le peu de points qu'il nous reste à acquérir" et non pas "Le peu de points qu'ils nous restent à acquérir".
    O zitelli, attention à la grammaire, parce que là ça pique les yeux !