Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Economie sociale et solidaire et développement durable

L’office de l’Environnement de la Corse (OEC), et la chambre régionale de l’Economie Sociale et Solidaire Corse (CERSS), ont proposé, mardi, un atelier économie sociale et solidaire et développement durable à la maison de l’Emploi  du Pays Ajaccien. En présence de Simon Renucci, qui a introduit les débats, et à l’initiative de Pierre Ghionga président de l’OEC, représenté par Charles Pasqualini, directeur délégué au développement durable et au patrimoine, Yannick Léger du CRESS Corse, Patrick Torre du CDI, Bruno Carlier du CCTD et Marie-Ange Salicetti de OEC,  ont organisé des tables rondes où mutuelles, coopératives et associations ont pu mener une réflexion sur les perspectives de nouveaux emplois, le développement de nouvelles compétences et les différents modes d'organisation du travail qui en découlent, exigés par la croissance verte.

On le sait maintenant, l’Agenda 21 doit accéder à 5 finalités nationales : la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, l’épanouissement des êtres humains, la cohésion sociale et la solidarité entre territoires et générations, la production et la consommation responsable. L’Office de l’Environnement de la Corse, mandatée dans la convention d’environnement, par le Ministère du Développement Durable, devra après analyse et diagnostic de ces finalités, faire un inventaire exhaustif des besoins en compétences et en formations, pour pallier à cette croissance verte, et ce, auprès des entreprises, des associations et des collectivités locales.
Mettre en exergue les nouveaux besoins
C’est en se rapprochant des structures compétentes dans le domaine de la formation et en organisant des ateliers par grandes thématiques, que l’OE parviendra à mieux cibler son objectif. Le CNFPT a déjà été consulté pour balayer le secteur collectivité locale avec un questionnement sur le BTP, les transports, l’énergie et le déplacement. Mardi, les différents organismes se sont réunis en tables rondes, autour  des thèmes de l’économie et de la solidarité, qui représentent à ce jour 8 700 emplois. Plus tard, seront mis en place des ateliers traitant de secteurs touchant l’agriculture et le tourisme.
L’objectif est de mettre en exergue les nouveaux besoins de tous ces acteurs, pour les comparer à l’offre déjà existante, afin de pouvoir proposer un ajustement à l’échelle régionale, de ces formations.
Un guide des métiers
Pour communiquer ces informations, une édition d’un guide des métiers du développement durable et de la croissance verte en Corse est à venir  et un plan de e.communication est en cours via un portail internet dédié à l’Agenda 21. Ce site se voudra être un centre de ressources, plateforme d’action et de communication, donnant de l’information locale et actualisée sur la croissance verte et le développement durable (compte rendu de réunion, diagnostics en cours, documents téléchargeables, glossaire….). L’inscription se fait en ligne et le site est interactif.

                                                                                                             Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires: 0