Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Marine Le Pen à Ajaccio : " La Corse, terre d'identité, d'honneur et de liberté "

Salle plus que comble pour le meeting de la candidate FN à l’élection présidentielle, à Ajaccio. Un Palais des congrès qui dès 14h30 avait fait le plein, tant en places assises que debouts, laissant à ses portes des dizaines de personnes qui ne pourront entrer. Et c’est sous les cris d’une foule scandant son prénom, que Marine Le Pen est montée sur scène !

Dès le début de son allocution, elle s’adresse à ses chers compatriotes et ses chers amis corses, soulignant les promesses et les engagements que les politiques ont toujours fait à la Corse sans les tenir. Je suis venue pour parler à l’âme corse et à l’âme française, de ce que vous êtes de ce que nous sommes et de ce que nous serons demain. Le ton est donné, séducteur, accrocheur, faisant référence à la Corse si souvent envahie, pillée, exploitée et méprisée par les puissances méditerranéennes. Terre d’identité, d’honneur et de liberté, elle sait plus que tout autre, ce que c’est que de ne plus être maitre de son destin…Mais, ne dissociant jamais l’une de l’autre elle affirmera que la Corse n’est jamais elle-même que quand la France est elle-même, qu’elle est inscrite dans l’histoire de la France par l’implication de ses combattants et l’ardeur combattante de ses fils.
De la représentation inexistante du FN l’Assemblée Nationale, de l’euro responsable de tous les maux économiques, à l’oligarchie gouvernante, en passant par l’Europe qui a mis la France en régression sociale, économique et démunie libertés individuelles, Marine Le Pen franchira vite le pas pour parler de l’immigration. France attrayante par sa couverture sociale, travail prit aux français, la dictature des minorités : plus de droits pour la minorité que pour la majorité, exigences vestimentaires, religieuses, alimentaires, de soins, l’éducation scolaire revue en fonction…. Un constat global bien amer qui trouvera son écho dans une salle applaudissant à chaque phrase et une attaque en règle du bilan politique, économique, sanitaire et social de l’actuel président.
" L'UMPS ! "
Les solutions de Marine Le Pen combattre le système en place : pour l’essence revoir les taxes qui vont dans les poches de l’Etat, qui taxera alors les grandes entreprises pétrolières et gazières, déprivatiser l’argent public pour que l’Etat emprunte à la banque de France à taux zéro. Elle soulignera que le remboursement actuel de la dette est le premier budget de l’Etat. Supprimer le libre-échange qui pénalise agriculteurs et pêcheurs français, la délocalisation qui jette des milliers d’ouvriers dans la rue, l’écrasement des salaires grâce à l’immigration des salaires à bas coût. Ces remèdes que je propose sont les seuls…susceptibles de mettre fin à cette situation…ils consistent à reprendre le pouvoir…la souveraineté …et la maitrise de nos frontières. Obliger à respecter les règles, les traditions, les mœurs rajoutera-t-elle lorsqu’on arrive dans notre pays. C’est ce qui n’est pas fait actuellement en France, et rajoutera–t-elle, remplacer la droite par la gauche et vice versa n’est pas une punition…car leur système est homogène, il est droite et gauche ensemble. L’UMPS criera la salle, c’est exactement ça! Répondra la candidate.

" L'âme des Corses "
Revenant sur les valeurs  du début de son discours elle s’adressera à la salle en ces termes : ce qui est notre territoire, notre famille, notre peuple est en train de se dissoudre. Il faut préserver notre patrimoine. L’Etat doit être là pour soutenir, pour aider, pour arbitrer, pour organiser.
Elle abordera, aussi, des sujets sensibles sur notre île, désirant une véritable continuité territoriale, étant consciente de la spéculation immobilière due à la beauté de la Corse, et soulignant l’absurdité de la suppression des arrêtés Miot.
Et pour boucler la boucle, elle s’adressera en conclusion de son intervention de nouveau à l’âme des corses, à ce peuple de Corse qui sait encore préserver les valeurs ancestrales…valeurs primordiales de notre civilisations, à ce peuple français, corse qui lui n’a pas oublié l’importance et la valeur fondamentale de la famille…de solidarité preuve en est celle des corses avec les Corses.
Un fort hommage sera rendu à ce peuple de Corse qui a su préserver sa forte identité, l’empêchant ainsi, pour combien de temps encore de sombrer dans une uniformisation culturelle mondialiste.
Et puis le discours ciblera plus précisément ceux qui ont pensé que la France était leur ennemie, et qui sont lancé dans un combat fait de déchirement et malheureusement de deuil. Réprouvant la violence, elle dira comprendre que la déception envers l’Etat ait pu à moment donné les détourner du patriotisme national, mais c’est une erreur !
" Terre de resonnance, terre chargée d'histoire "
La certitude de la candidate à la présidentielle est que la France aime tous ses enfants et que son désir est de les soutenir pour construire leurs régions, mais qu’il faut l’aider à construire ce destin commun. La Corse terre de  résonnance particulière, terre chargée d’histoire, Marine Le Pen va en faire la terre de ses premières annonces quant à la création, si elle est élue, de commissions régionales  d’universitaires et d’historiens , afin qu’au terme de leurs travaux les programmes d’enseignement inclus obligatoirement l’apprentissage de l’histoire du territoire dans lequel on vit. Création aussi d’un institut national de préservation du patrimoine qui sera chargé de recenser et de préserver la mémoire de nos terroirs dans tous ses aspects, culturels, historiques, coutumiers et linguistiques, car la vrai diversité de la France c’est celle-là.
La Marseillaise et le Dio Vi Salvi Regina
Fils de France et de Corse, fille de France et de Corse on ne vous demande pas de choisir entre l’un et l’autre, ceux qui le font veulent faire de vous des orphelins, votre cœur est assez grand pour y loger père et mere et s’ils se  bagarrent c’est vous qui en souffrirez. Français et Corses voilà ce que vous êtes et l’immense enjeu de demain est de se battre pour l’un et pour l’autre pour que vous restiez vous mêmes" conclut Marine Le Pen.
Et après avoir entonné La Marseillaise et de passer un enregistrement du Dio Vi Salve Regina, une première dans les meetings du FN, la candidate du FN a repris les cours de ses pérégrinations…

                                                                                                              Marilyne SANTI

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    Paul (dimanche, 18 mars 2012 01:25)

    Bravo Marine ce fut parfait...

  • #2

    fmattei (dimanche, 18 mars 2012 08:32)

    un samedi apres midi devant la chaine i.tele quelle ne fut ma surpriseau gres d un zapping de voir l impensable le chant guerrier que represente la marseillaise et un chant religieux, ame de la corse, qui represente pour nous tous une parcelle de liberte contre tous ceux pres a nous entrave politiquement, culturellement et physiquement. A ceux qui on applaudis aux propos de madame le pen, je voudrais leur dire qu elle esr la representente d un partie d esclusion, ou il n existe que peu de place a la difference, et ou nous demande de rentrer dans un moule si etroit d esprit si peu enclin a l ecceptation de l autre du moment qu il ne repond pas aux criteres de jean marie. Et la que ne fut pas ma surprisede voir une salle remplie, aplaudissant les propos demagogique et raciste de la digne fille de son pere. Ceux la meme qui on pleurer sur des films comme " la liste de schinder", ou bien sur " la vita e bella", on aporter leur soutien a celle qui ne renie

  • #3

    fmattei (dimanche, 18 mars 2012 08:35)

    pas les propos de son pere. VERGOGNA A T E

  • #4

    kyrnos0311 (dimanche, 18 mars 2012 09:17)

    Bravo à Marilyne Santi pour cet article objectif et neutre qui a retracé la réalité contrairement à celui de madame Casanova (Corse matin)qui est une véritable démonstration de désinformation...

  • #5

    JcSpiga (dimanche, 18 mars 2012 09:31)

    Bravo pour votre article enfin... ça fait plaisir un peu d'objectivité. Le meeting était une réussite les militants excellent, et c'est pas les 3 énergumènes déchaîner à la sorti aussi ridicule qu'inexistant, comme fmattei par exemple qui va pas faire changer quoique ce soit, parceque dans le ridicule et l'insulte il ne reste que du mépris pour ce genre de personnes. Bravo !

  • #6

    U Palatinu (dimanche, 18 mars 2012 09:40)

    Il me déplait profondément de sombrer dans la facilité, mais j'ai le souvenir d'une époque nostalgique où monsieur Le Pen père avait été empêché de débarquer en Corse et avait été contraint de retourner à son point de départ. À cette époque, nos aînés étaient plus sages que nous et savaient très bien ce qu'ils faisaient, surtout à l'égard d'un homme qui n'avait jamais caché son mépris à l'égard des Corses, egrenant à loisir des petites phrases dans le style "c'est la trique qu'il faut à ces gens là", voulant nous obliger à chanter la Marseillaise de force, et favorable à la peine de mort. Sans oublier, chose que je n'ai apprise que très récemment, que certains des membres fondateurs de son mouvement n'ont pas hésité, et ce plus d'une fois, à se rendre comme en pélerinage sur la tombe de Jacques Doriot en Allemagne ! Mais peut être les jeunes générations l'ont-elles oublié ; peut être ne savent-elles même pas qui était Jacques Doriot.
    Quoiqu'il en soit, beaucoup semblent oublieux du passé, comme en témoigne l'influence grandissante du FN en Corse. Les pires étant probablement ceux des autonomistes ou indépendantistes qui sont attirés par le FN ; preuve s'il en est de l'incohérence de leur raisonnement (et encore "incohérence de leur raisonnement", je ne le dit que pour rester poli et ne pas déverser ici un flot d'injures qui risqueraient de faire censurer mon message).
    Ce matin, donc, je suis très amer devant ce constat, et en particulier devant la façon de reprendre à son compte un des chants les plus emblématiques de la Corse, au contraire des valeurs véhiculées par le FN.
    Mais si cela est possible, ce n'est pas tant par le nombre plus important de ses soutiens que par l'inaction de ceux qui n'en sont pas. Point n'est besoin de nous voiler la face, nous sommes tous coupables, moi le premier, de par notre inaction. Je concluerais en citant Martin Luther King, dont l'esprit ne fait que trop défaut à notre monde d'aujourd'hui, qui disait que « Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons. »

    C'est exactement cela, et nous sommes tous coupables ! Moi en premier.

  • #7

    kyrnos0311 (dimanche, 18 mars 2012 09:53)

    Ne fustigez pas les nationalistes ou indépendantistes qui se tournent vers Marine. Ceux là sont des visionnaires qui savent qu'elle représente la meilleure des façons de défendre la corse. N'avez donc pas encore compris que ce que vous espérez de l'europe en ce qu'elle pourrait vous apporter d'autonomie ou d'indépendance n'est qu'une utopie. Je vous enjoins à ce titre de lire une tribune consacrée à l'avenir de la corse dans l'europe par Estelle Massoni. Quant aux valeurs véhiculées par le FN, elles n'ont jamais fait appel ni aux armes ni aux bombes, simplement au patriotisme et à l'amour d'un pays.

  • #8

    kyrnos0311 (dimanche, 18 mars 2012 10:25)

    Quant au diu vi salve regina, je ne vois pas en quoi il serait contraire aux valeurs du FN. Chant religieux sacré, déclaré hymne national par la constitution de Paoli, il place le christianisme comme valeur fondamentale. Qu'en est il aujourd'hui en corse de cette valeur sacrée? Quels politiques osent défendre sinon le christianisme au moins la laïcité? Marine Le Pen le fait, elle qui se bat non pas contre l'islam mais contre le fondamentalisme islamique qui gangrène doucement nos territoires è ancu in de noi !!!! Bon dimanche chrétien

  • #9

    FIAT LUX (dimanche, 18 mars 2012 11:14)

    le meeting de madame Le Pen,peut-être,mais bon la Corse n'a rien a voir avec ces propos,etc...,et tous les candidats sont des opportunistes,qui se foute de la corse.

  • #10

    Kalliste55 (dimanche, 18 mars 2012 11:31)

    La liberté d'expression est fondamentale
    Et celle de tous les jours ne l'est pas toujours... le Corse Matin édition papier concernant la venue de Marine Lepenest tombe dans le piège des opinions de celui l'a écrit... Ce n'est pas ce que l'on attend
    Et il faudrait peut être écouter pour pouvoir donner son avis... les commentaires sont écrits avec des cliches qui sont dépasses !
    Ce que l'on entend ... la France aux français et chaque Région y trouverait bon compte et bien ne prenons plus la misère et les maux passes pour lesquels ce qu'il fallait a ete fait (nos enfants l'etudie a l'ecole mais pour leur avenir ne devrions nous pas aller de l'avant et laisser reposer en paix le passe) et ceux du monde occupons nous de nous !!! Il y a de quoi faire LARGEMENT !

  • #11

    marco (dimanche, 18 mars 2012 14:19)

    La vague va bientot deferler ! Les bobo ou nationalistes au pouvoir depuis bientot 2 ans et qui ne changent rien pour la vie des corses mais qui se battent pour devenir député FRANCAIS !!!! Feraient mieux de se taire ! Je rapelle que l'hymne corse est un chant religieux mais guerrier aussi... VOtez Marine ! UMPS : FORA !

  • #12

    LURENZU (dimanche, 18 mars 2012 15:06)

    Magnifique meeting que j'ai suivi depuis le continent grace à son application I phone.

    Elle a su parler aux coeurs des Corses, elles défend aussi nos valeurs régionales.

    La Marseillaise et le Dio salvi Régina ne sont pas incompatibles, et les 2 drapeaux ensemble non plus.

  • #13

    Tragulinu (dimanche, 18 mars 2012 23:27)

    Bravo pour votre message Palatinu.
    Je suis très attristé de voir que les idées de Marine Le Pen (qui ne sont en rien différentes de celles de son père) rencontrent autant d'approbation dans notre île.
    Certains ont la mémoire courte, notamment des retraités qui ont pourtant connu pour certains d'entre eux des heures bien sombres au milieu du siècle dernier à cause d'idéologies semblables.
    Vergogna a voi !
    Quand aux jeunes tentés par le FN j'ose espérer que pour la majorité d'entre eux c'est l'ignorance qui les guident vers cette impasse.

  • #14

    Carlos Laguinda (lundi, 19 mars 2012 08:55)

    L'UMP et le FN reprenant à leur compte un chant habituellement réservé aux nationalistes corses, ainsi que quelques thèmes superficiels.
    C'est amusant.
    (quoiqu'ils ne soient peut être pas les premiers à reprendre des idées).
    J'attends de voir le jour où ils réclameront l'autonomie ou l'indépendance pour la Corse.

  • #15

    Carlos Laguinda (lundi, 19 mars 2012 08:57)

    Au fait, ò Palatì, tu n'as peut être pas tort, mais ta référence à Jacques Doriot n'est qu'un "point de détail" (comme dirait quelqu'un ; mais qui ?).