Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Coupe de France : Pas de supporters de Montpellier au stade François-Coty

Il n'y aura pas de supporters de Montpellier mercredi au stade François-Coty pour le quart de finale de la coupe de France de Football GFCOA-Montpellier. C'est le préfet de Corse Patrick Strzoda qui, au terme d'un arrêté, à décidé vendredi d'interdire l'enceinte aux supporters visiteurs en raison risque manifeste de trouble à l’ordre public prévisible lors de cette rencontre. Les explications de la préfecture et les dispositions arrêtées ont fait l'objet d'un communiqué.

Les récents matchs disputés entre Montpellier et Ajaccio ont donné lieu à des violences graves dans l’enceinte et aux abords des stades :
- A Ajaccio, le 21 septembre 2011, les Héraultais ont été pris à partie avant le match par des ajacciens – insultes, jets de projectiles et engins pyrotechniques. L'intervention commune des CRS et des stadiers a été nécessaire pour rétablir le calme.
- Au cours de cette même rencontre, des engins pyrotechniques ont été lancés par les Héraultais, dont un en direction d'une stadière, sans la blesser.
- En fin de rencontre, la tribune visiteurs a fait l'objet d'un “caillassage” bref et violent de la part des ajacciens.

- Près de 70 personnes ont attendu pendant environ deux heures que les montpelliérains sortent de la tribune où ils étaient confinés. Des poubelles ont été incendiées ainsi que du maquis à proximité du stade.
- Lors du retour à Toulon, un groupe de supporters d’Ajaccio attendait les héraultais sur le port. L'intervention de la police a été nécessaire pour éviter les incidents.
- A l'occasion du match retour à Montpellier, le 11 février 2012, le dispositif policier ayant empêché toute action des ultras les uns contre les autres dans le stade et à ses abords, 3 groupes de supporters héraultais se sont regroupés pour suivre le bus des supporters ajacciens jusqu'à Aix-en-Provence, provoquant des incidents en centre-ville et en particulier dans un restaurant où les supporters d’Ajaccio ont trouvé refuge jusqu'à l'intervention de la police.
Dans la perspective de la rencontre du 21 mars 2012 entre le GFCOA et le MHSC, plusieurs groupes de supporters ont manifesté publiquement leur intention de provoquer des violences. Des messages haineux circulent notamment sur les réseaux sociaux.
 Devant le risque manifeste de trouble à l’ordre public prévisible lors de cette rencontre, Patrick Strzoda, préfet de Corse-du-Sud, a donc décidé, par arrêté préfectoral de ce jour, de prendre des mesures d’interdiction d’accès au stade François Coty  à l’encontre des supporters du club du MHSC Montpellier.
 En conséquence, il est interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du MHSC Montpellier ou se comportant comme tel, d’accéder au stade François Coty et de circuler ou stationner sur la voie publique dans le périmètre délimité par les voies suivantes :
- Rond-point de Corse Azur-boulevard Georges Pompidou
- Rond-point M. BRICOLAGE – RN 193
- RD 503 entre ces deux points
- RD 503 parkings et terrains publics jouxtant le stade
 Dans ce périmètre, ainsi que dans l'enceinte et aux abords du stade, la possession, le transport et l'utilisation de tous pétards ou fumigènes et tout objet pouvant être utilisé comme projectile sont formellement interdits.
 Les forces de l’ordre veilleront au strict respect de cette interdiction.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    jfk (samedi, 17 mars 2012 10:25)

    so canacci sti pillacci

  • #2

    dutflo@hotmail.fr (mercredi, 21 mars 2012 09:26)

    sais pas vrai !! moi je suis la !!

  • #3

    Ducon La Joie (mercredi, 21 mars 2012 15:24)

    En même temps quand on voit de quelle manière on accueille les gens en Corse, on se dit qu'il vaut mieux regarder le match à la TV. Je connais des Corses sympa... Ils sont tous sur le continent... !!!