Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le FC Calvi n’a pas réussi à forcer le verrou du LOSC

Calvi : 0 Lille : 0
Stade Jacques-Ambroggi
Arbitre : M. Mathieu Le Cornec assisté de MM. Jérémy Pieralli et Laurent Verplaetse. Délégué : M. Jean-Baptiste Casanova
Carton  rouge pour Willems (40e) ; avertissement à Riff (89e) à Lille
Avertissements à Soler (20e), Richier (26e) à Calvi‘
FC Calvi :Menozzi (Cpt), Inzerillo, Soler, Richier, Bissé, Bertin d’Avesnes ( Garcia, 77e), Lesueur, Khazri, Portillo ( Maric, 52e), Rocchi ( Giannone, 61e), Khalaoui. Entr. Didier Santini
LOSC2 : Liegeois, Rizzi , Willems,  Soumaoro, El Mourabet, Riff, Pennacchio, Gherardi, De Araujo (Kimbalou, 66e) , Iri-Bie (Malanda Adje, 44e), Damessi. Entr. Rachid Chihab.

La rencontre en retard du championnat de CFA, mercredi soir,  entre le FC Calvi et la réserve professionnelle de Lille-Métropole a tenu toutes ses promesses.
Le FC Calvi, qui a pourtant livré un très bon match, s’est heurté à une solide équipe de Lille qui, réduite à 10  à la 44e minute s’est recroquevillé en défense pour contrer avec beaucoup de métier les offensives des locaux.
D’entrée de jeu, on comprenait que l’on allait assister à un match très serré entre deux belles équipes.
Calvi prenait bien l’initiative mais, en face, les visiteurs contrôlaient la situation.
A la 17e, Menozzi s’imposait avec autorité dans les pieds de  De Araujo. Le tournant de cette première période intervenait à la 40e minute. Sur une énième attaque des Corses, Willems à l’entrée de la surface s’aidait de la main pour stopper le ballon. Dernier défenseur, Willems écopait du carton rouge.
Rachid Chohab décidait de sortir un attaquant Iri-Ibie pour faire rentrer un défenseur  Malanda Adje.
La pause intervenait sur ce score nul et vierge.
Au retour des vestiaires, les Calvais se ruaient à l’attaque mais se heurtaient à une équipe lilloise qui n’avait plus que pour seul souci de faire bloc devant son gardien de but.
Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que les Dogues ont fait preuve d’une grande qualité technique et d’une solidarité sans faille.
A la 49e mn, Portillo d’une frappe sèche manquait le cadre.
Procédant en contre, interdisant aux défenseurs locaux d’apporter le surnombre qui aurait pu faire la différence, les lillois arrivaient à placer quelques banderilles. A la 50e mn, Menozzi effectuait un sauvetage face à  De Araujo.
A l’heure de jeu, Didier Santini lançait dans la bataille Maric puis Giannone pour tenter de bousculer ce bloc en béton de Lille, en vain.
A la 68e mn, on notait un centre d’Inzerillo repris de la tête par Giannone, à côté.
De retour d’une longue blessure, Garcia faisait sa rentrée à 10 minutes de la fin.
Mais, finalement, malgré une multiplication des attaques, les Calvais étaient impuissants face à cette belle équipe de Lille venue en Corse pour la gagne, avant de revoir ses ambitions à la baisse une fois réduite à 10.
Les Calvais sortent, eux, grandis de cette rencontre bien plaisante à suivre .
                                                                                                    Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 0