Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Inseme per Bastia à Ange Rovere : " Habitons-nous la même ville ? "

Le débat continue de plus belle entre Inseme per Bastia et la majorité municipale. Après les récentes prises de position et les actions du mouvement, la municipalité s'est manifestée par la voix de Ange Rovere, maire-adjoint. Aujourd'hui Gilles Simeoni developpe les contre-arguments d'Inseme.

" Nous avons lu avec intérêt la position du premier adjoint, Mr Ange Rovere. Sur la forme, nous avons retrouvé le ton hautain dont celui-ci est malheureusement coutumier envers tous ceux qui ne partagent pas ses opinions. Sur le fond, nous nous demandons si nous vivons dans la même ville que Mr Rovere !
Nous lui rappellerons donc les points suivants :
- Inseme s’est clairement prononcé pour la rénovation du Centre ancien, et pour la création du parking Gaudin, promis depuis plus de 20 ans par l’actuelle majorité municipale. Dans l’attente de ce parking, retardé de 2 ans supplémentaires ( !), nous proposons la création d’un parking provisoire sur le site des immeubles démolis. Par contre, nous dénonçons avec force l’opération projetée dans le quartier du Puntettu, à savoir le financement à hauteur de 3 millions d’€ par des fonds publics d’un parking de 80 places, dont la plus grande partie sera en fait réservée à un nouvel immeuble dont le bénéficiaire sera un opérateur privé dont l’identité reste inconnue à ce jour.
- Ange Rovere soutient que notre proposition d’offrir 1 h de parking gratuit coûterait 150.000 € par an ! Cette affirmation est totalement dénuée de sens. Il s’agit en effet, à travers cette opération, de faire venir des gens qui ne s’arrêtent plus en ville. Les inciter à se garer gratuitement pendant une heure est donc une opération totalement neutre au plan financier. Et cette mesure, couplée avec d’autres (stationnement temporaire effectivement contrôlé pour éviter les stationnements abusifs, création d’un parking pour les bus touristiques etc…) permettrait de relancer l’activité commerciale, sinistrée, et de renforcer le lien social, aujourd’hui affaibli.
- De façon générale, Inseme per Bastia ne peut que constater, comme tous les Bastiais, le déficit considérable dont souffre la ville en matière de circulation et de stationnement. Le commerce et la vie en centre-ville périclitent, tandis que la majorité municipale continue de voter, à la CAB, des milliers de mètres carrés de constructibilité au profit des grandes surfaces. La seule réponse du maire et de sa majorité est d’étendre les zones payantes de parking et d’augmenter unilatéralement les tarifs : de 1€ les 2 premières heures, on passe brutalement à 2 € : le stationnement à BASTIA est globalement beaucoup plus cher que dans des villes à la population identique, comme Tarbes, Boulogne, ou Salon de Provence. Le même traitement est appliqué, toujours sans concertation, aux commerçants, pour lesquels les tarifs au titre de l’occupation du domaine public augmentent dans une fourchette comprise entre 10% et 60%, selon les emplacements et la saison.
Pour finir sur un clin d’œil, nous relevons que pour fêter la journée de la Femme, Jean Zuccarelli en campagne électorale, attendait les mamans d’élèves à la sortie des écoles pour leur offrir une rose… sachant qu’arrive bientôt le salon de l’Automobile, nous l’invitons à se poster à l’entrée des parkings pour offrir un ticket aux automobilistes qui voudront bien faire l’effort de se garer au centre-ville ! "
                                                               Gilles Simeoni au nom d’Inseme per Bastia

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Hauteville (dimanche, 11 mars 2012 08:11)

    Croyez vous qu'il n'y a que J.Z qui est en campagne ?un peu de sérieux mon brave!