Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Après Amiens-FC Calvi les précisions du président du club picard

Rachid Hamdane, président de l'Athlétic Club d'Amiens Football, nous a fait parvenir le droit de réponse suivant à la suite de la déclaration de Didier Bicchieray faite à Corse Net Infos après le match gagné par le FC Calvi en Picardie le 2 Mars dernier que nous avons publiée sous le titre " Le FC Calvi se souviendra longtemps de son déplacement à Amiens "

" Pour faire suite aux déclarations du président de Calvi, je souhaiterais éclaircir et préciser quelques points sur lesquels ce dernier intervient dans son long rapport à charge contre le club que je préside.
Déjà, revenir sur la rencontre aller qui nous a vu perdre sur le terrain corse. Effectivement la défaite était plus qu’amère puisqu’après le but encaissé, nous avons marqué un but plus que valable refusé par l’arbitre assistant. Donc effectivement, la défaite était difficile à admettre mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts et dire que le match retour était un guet-apens est très exagéré au regard de l’accueil plus que houleux dont nous avons été victimes sur leur terrain. Mais nous, nous n’avons pas cette habitude de jouer les victimes. Nous sommes conscients que les clubs ne peuvent tout régler et notamment ce qui se passe en tribunes.

Des joueurs, des dirigeants n’ont cessé de provoquer nos joueurs et notre staff. Certains spectateurs ont même insulté certains de nos joueurs de « sales singes » mais nous, je le répète, et c’est peut-être un tort, nous ne polémiquons pas sur ce genre d’attitudes inadmissibles.
Alors oui, certains de nos spectateurs ont provoqué verbalement les joueurs de Calvi mais je m’inscris en faux sur le type d’invectives. Une importante majorité de nos joueurs sont « noirs » ou maghrébins mais français avant tout. Il y a également dans notre équipe des français de souche,  et de plus, le quartier dans lequel est implanté notre terrain est essentiellement composé d’habitants ayant les mêmes origines. Alors dire que des « noirs » et des maghrébins ou des français de souche ont insulté d’autres joueurs de « sales noirs », « sales rabes » ou de « sales français » c’est avoir une méconnaissance totale de la réalité géographique du quartier dans lequel est implanté le terrain sur lequel nous jouons.
Pour revenir sur le comportement des joueurs et des dirigeants corses avant, pendant et après le match, il y a également des choses à dire. Effectivement une quinzaine de jeunes, et non pas « cent jeunes surexcités », ont pris à parti les adversaires mais ces derniers n’ont eu de cesse aussi de mettre de l’huile sur le feu en provoquant ces jeunes quand notre service de sécurité et certains de nos dirigeants essayaient de les calmer. Ces jeunes, qui n’ont pas plus de seize ans, même si rien n’excuse ce comportement et nous condamnons clairement ce type de comportement, sont des jeunes qui ne sont pas nos supporters, et la tension qui régnait ce soir-là n’est pas dû à la tenue de ce match.

Depuis plusieurs semaines déjà, le quartier est perturbé par des heurts entre la police et des jeunes du quartier. Donc, je le répète, rien à voir avec la présence ou non de Calvi ou une quelconque revanche à prendre du match aller. De plus, nos dirigeants ont fait en sorte que les joueurs corses soient en sécurité. Et d’ailleurs aucun d’entre eux n’a reçu le moindre projectile, bien au contraire, c’est le gardien de but calvais qui montrait ses parties aux spectateurs pour provocation, certains joueurs corses ont même balancé de l’eau sur ces jeunes, malgré les conseils de nos dirigeants qui les priaient de rentrer aux vestiaires, d’où la montée de la tension.
Pour répondre à la présence de la Police, c’est un de nos dirigeants qui, après avoir alerté le délégué fédéral, a alerté la police, à la mi-temps, et ce n’est  pas les dirigeants calvais qui les ont prévenus.
Pour répondre au manque d’eau minérale dont auraient dépourvus les joueurs corse, pas moins de 2 packs d’eau leur ont été donnés avant le match. Peut-être auraient-ils mieux fait de boire cette eau plutôt que la jeter sur nos spectateurs.
Enfin, pour finir, nous nous sommes déplacés plusieurs fois en Corse et le dernier déplacement en date était au CA Bastia où nous avons perdu en ayant été reçus dignement sans aucune pression alors que ce match revêtait un enjeu sportif beaucoup plus important que celui de Calvi. A aucun moment, que ce soit du côté des supporters ou des dirigeants, nous n'avons senti la moindre animosité. Nous avons perdu ce match à la loyale et le sport en est sorti grandi. C’est dire que nous savons perdre pourvu que ce soit à la loyale; et ce fut le cas au CA Bastia. Il y a deux ans, nous avons également perdu face au SC Bastia 3-1 à Borgo. Aucune polémique n’a émaillé ces rencontres car nous y avons perdu sans nous faire insulter, sans que l’on nous mette la pression, ce qui ne fut pas le cas à Calvi. Alors entendre ses dirigeants se placer en victimes aujourd’hui, c’est assez curieux."
 NDLR :
Les deux parties s'étant largement expliquées, la polémique est close. Corse Net Infos ne publiera plus pas d'autres prises de position hormis celles pouvant éventuellement provenir des instances du football.

Vos commentaires

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.