Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L’ACA le couteau entre les dents face à l’OM

Sévèrement défaits au Parc des Princes Dimanche, les acéistes reçoivent les Marseillais à TImizzolu, ce Vendredi à 20 heures, en match avancé. Un match très attendu et qui s’annonce âpre tant les deux équipes ont tout intérêt de jouer la gagne. Si pour l’OM, il s’agit d’enrayer la spirale négative, pour l’ACA, il faudra confirmer la série d’invincibilité à domicile, et ainsi ressortir de la zone rouge. Une rencontre qui devrait voir une nouvelle fois François-Coty à guichets fermés.

La dernière venue de l’OM à Timizzolu en championnat date de Janvier 2006. A l’époque, l’ACA était pratiquement condamné à la Ligue 2, et jouait le match de sa vie face aux Marseillais, l’emportant 3-1, face à un OM peu clinquant cette saison-là. De bons souvenirs pour les supporters, qui avaient apprécié également les performances de la saison précédente, où l’ACA avait battu le club phocéen à l’aller et au retour. Roland Courbis avait fait des miracles…
Un OM de classe, mais sans panache.
L’OM version 2012 est plein de promesses, mais peine à les réaliser. Un début de saison, une fois de plus, poussif, un recrutement inachevé, et un groupe de qualité insuffisante, pour atteindre les objectifs. Huitième avec trente-neuf points, les Olympiens ne doivent leur salut qu’à une saison faste pour les frères Ayew, ainsi qu’à ses ailiers. Amalfitano, Valbuena et Rémy, trois foudres de guerre tous trois sélectionnés en Equipe de France pour leur saison plus que réussie jusqu’à présent. Seulement, les résultats ne sont pas là. Les Marseillais restent sur 4 matchs sans succès en Ligue 1, entrecoupés par une victoire surprise face à l’Inter en Ligue des Champions. Autrement dit, l’OM et son entraineur, Didier Deschamps, sont sous pression avant ce déplacement en Corse.
L’ACA en est sorti grandi
Les Ajacciens savent ce qui découle de cette affiche, toujours atypique dans le championnat, quelque soit le contexte. Le score lourd concédé à Paris doit encourager les ajacciens à continuer à travailler dans ce sens. En effet, si la défaite est cinglante, le contenu est à retenir ! Très convaincant dans leur occupation du terrain et leurs mouvements, les Oursons ont répondu au score par le jeu, à défaut d’empêcher les Parisiens de construire le leur. Evoluant sous un bon rythme, ne relâchant pas le pressing, l’ACA a fait plaisir à voir tout du long de la partie. Eduardo était certes trop esseulé, au milieu des défenseurs parisiens, mais le milieu a bien fonctionné, et est resté soudé. Un bon match de Cavalli, une prestation encourageante de la paire Mostefa-Pierazzi, et un match solide de Medjani : tout cela devrait donner du cœur à l’ACA pour la réception de l’OM.

Les Oursons seront, encore une fois, diminués. Saad toujours en récupération aux cotés d’N’Diaye, ne seront pas de la partie. De plus, Socrier sera indisponible. Ilan sera donc appelé dans le groupe, de même que Karim El Hany. Le milieu offensif, pas encore entré en jeu cette saison, remplace Kinkela, blessé lui aussi.
Il est conseillé aux spectateurs de se rendre tôt au stade, car les tribunes risquent d’être très bien garnies !
U Gruppu Aiaccinu : Ochoa, Debès - Lippini, F. Diawara, Bouhours, Medjani, Maire, Poulard - Mostefa, Pierazzi, Lasne, B. André, El-Hany, Tibéri, Sammaritano, Cavalli - Eduardo, Ilan.
U Gruppu Marsigliesi : Mandanda, Bracigliano, Fanni, Diawara, Nkoulou, Mbia, Morel, Traoré, Diarra, Kaboré, Cheyrou, Amalfitano, Valbuena, Brandao, Remy, J.Ayew, Gadi
                                                                                                              Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires: 0