Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Syvadec : Filière textile, un an déjà

Cela fait un an que les bornes de récupération des textiles, linges et chaussures ont été installées par le Syvadec et font partie du paysage insulaire. L'occasion était donc rêvée pour François Tatti, président du syndicat de faire le bilan de l'année écoulée.

Auparavant le président du Syvadec a tenu à rappeler les enjeux de cette campagne.

" Comme pour les autres filières lancées sur le territoire corse, la récupération des textiles a pour objectif principal de détourner de l’enfouissement des matériaux pouvant être valorisés." a-til souligné. "

" Dans le cas des textiles, ce sont plus de 6 000 tonnes par an qui seraient présentes dans les containers d’ordures ménagères de l’île. L’objectif du syndicat est de parvenir progressivement à récolter 6 kg par an  et par habitant pour valoriser près de 2 500 tonnes de ces textiles, linges et chaussures (TLC) par le réemploi et le recyclage."
Et de dresser le bilan des " résultats encourageants " enregistrés.
Il y a a tout d'abord cet  impact environnemental qualifié de  " positif " par le Syvadec.
En douze mois, 96 bornes ont été installées sur l’ensemble du territoire et 340 tonnes de textiles ont pu être détournées de l’enfouissement.
98% des textiles récoltés par le Syvadec ont été valorisés à part égale par la friperie et le recyclage.
A retenir aussi un impact économique non négligeable.
En un an seulement, la collecte, le pré-tri et l’envoi des textiles ont permis la création de quatre emplois. Mais la filière va au-delà de ces emplois directs. En effet, le Syvadec mène depuis 2011 un partenariat avec l’entreprise d’insertion Stelle, qui récupère et customise les textiles récoltés par le Syvadec en vue de les commercialiser.

Cette nouvelle activité permet à la fois de soutenir cinq emplois au sein de la structure d’insertion, mais également d’ouvrir une porte sur un retour à la production locale de textiles.
Tout cela incite, comme bien l'on pense,  le Syvadec à poursuivre ses efforts.
" De nouvelles bornes vont en effet être implantées pour atteindre le nombre de 112 dès avril 2012. Elles permettront un meilleur maillage du territoire détournant ainsi toujours plus de textiles de l’enfouissement."
Par ailleurs, le Syvadec compte également poursuivre le partenariat mené depuis le début de l’action avec les associations locales. Mis en avant au cours de la « Semaine Européenne de Réduction des Déchets » en 2011, le rôle prépondérant des associations sera à nouveau valorisé en 2012 autour d’un seul et même message : « Ramenez vos textiles en priorité dans les vestiaires. Les bornes sont là pour accueillir tout le reste, qu’il s’agisse de textiles de qualité ou non ».
Conclusion de François Tatti : " La filière textile, une filière résolument ancrée dans les trois grands principes du développement durable : environnement (détourner des flux de l’enfouissement), économie (création d’emplois), social (inciter au don et au réemploi)."

Commentaire

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.