Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Justice sereine et équitable : L'appel de Léo Battesti

Léo Battesti, président de la ligue corse d'échecs  - Lega corsa di scacchi - donnera vendredi le coup d'envoi de ACA-Marseille à Timizzolu. Avant son coup de pied, symbolique, dans le ballon, l'homme dont on connaît les idées et qui ne passe pas pour avoir sa langue dans sa poche, a tenu à faire passer un message fort…

" Je suis très honoré par la demande de l'ACA de donner le coup d'envoi du match de Ligue 1 Ajaccio-Marseille ce vendredi à 20 heures.
A travers moi c'est tout celles et ceux qui développent le sport échiquéen qui sont félicités. J'espère que notre ligue, qui détient le record de licenciés aux Echecs par tête d'habitant au niveau mondial, donne une bonne image d'une île qui, avouons-le, en a parfois besoin.
Mais je suis aussi ému pour deux raisons extra-sportives. Des raisons que je n'exprimerai pas, le jour du match, par respect pour ce cadre sportif. Je le fais donc, par voie de presse.
Sur un plan politique, je suis catastrophé par l'atteinte aux libertés, à travers les méthodes d'un autre âge utilisées par une juridiction d'exception, la fameuse JIRS.
Les conséquences du mépris pour la séparation des pouvoirs et la présomption d'innocence ont et vont occasionner de nombreux drames humains. Ils sont par ailleurs contre-productifs dans la juste lutte contre le banditisme car enlevant toute légitimité à des magistrats se comportant comme des militants et non des hommes de loi.
Sur un plan affectif, je suis très inquiet pour les conséquences humaines des grèves de la faim engagées par 5 citoyens. Je connais Alain Orsoni, je sais que, comme il l'a dit solennellement à Ajaccio il y a quelques jours, il ne cèdera pas et ira jusqu'au sacrifice suprême, refusant toute intervention médicale et s'organisant pour que l'on ne puisse l'y forcer. Et rien ne pourra le stopper, même pas son environnement familial, sportif ou amical.
Je ne connais pas son fils, mais je me doute qu'il soit également très déterminé ainsi que tous ceux qui les accompagnent dans cette action radicale.
On peut malheureusement craindre le pire et je pense que seule une forte mobilisation de la société insulaire et de tous les défenseurs des droits de l'hommes pourra conduire à une issue positive.
J'ai eu l'occasion de le dire et je le répète aujourd'hui, je suis personnellement irrité par les silences, les hypocrisies, les non-dits qui entourent cette triste affaire. Dès que le nom d'Orsoni est prononcé, tous les principes s'écroulent, y compris chez ceux qui en font leurs chevaux de bataille.
Heureusement un largement mouvement citoyen est en marche. Au delà de ce ce dossier préoccupant, d'autres atteintes aux libertés et des dérives maffieuses sont traumatisantes pour notre société. Pour combattre ces fléaux, il faut s'armer de la seule force de conviction et tenir bon, quelles que soient les circonstances, sur des fondamentaux : le respect de la vie, le respect du droit, le respect d'un destin collectif harmonieux.
La Corse aspire à une justice sereine, respectueuse des droits de l'homme. Seul un tel système , soutenu par une action citoyenne, permettra, à nos enfants, de respirer demain sur leur île. C'est de notre investissement pacifique et constructeur, débarrassé de sordides et pathétiques calculs électoralistes, que dépend l'avenir de cette île.
J'invite, d'ores et déjà, à signer massivement la pétition proposée par les signataires de l'appel : "pour une justice sereine et équitable", première étape de cette indispensable mobilisation citoyenne. "

http://www.petitions24.net/corse__appel_pour_une_justice_sereine_et_equitable

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    oula (jeudi, 08 mars 2012 00:18)

    les nationalistes corses donnent des leçons de droits de l'homme à la France. Le monde à l'envers...

  • #2

    FIAT LUX (jeudi, 08 mars 2012 08:04)

    ...et non le monde est à l'endroit OULA,regarde bien ce que fait ton pays et ce qu'il a fait.