Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Attentat de Calenzana : Jean-Jacques Lewis, adjoint au maire, était à nouveau visé

Un attentat a été perpétré dans la nuit de lundi à mardi à la mairie de Calenzana. Bien que fortement choquées, deux familles d’employés municipaux qui logeaient au 2e étage,  dans des appartements communaux, n’ont fort heureusement pas été blessées.

Il était 2 h15 lorsque la charge de nature indéterminée,  placée dans le couloir du rez-de-chaussée, près de la porte d’entrée de l’accueil  du public a explosé, pulvérisant les bureaux d’urbanisme, du service des eaux et autres.
En état de choc, paniquées, les deux familles,  qui se trouvaient dans les logements communaux ont été évacuées et mises en sécurité par les secours et les gendarmes rapidement sur place.
Pierre Guidoni, maire de la commune, conseiller général du canton était lui aussi sur place quelques minutes seulement après l’explosion.
Il était suivi de M. Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi, qui restera plusieurs heures sur les lieux.
Rapidement, un périmètre de sécurité a été mis en place par les gendarmes de Calvi et Calenzana.
Les démineurs dépêchés de Bastia arrivaient à Calenzana quelques heures plus tard.
Une fois les lieux sécurisés, autour du commandant Régis Barillot, les gendarmes de la compagnie de Calvi, rejoints par les militaires de la brigade de recherche de Calvi et ceux de la section de recherche de Borgo pouvaient débuter leurs investigations.
 Des inscriptions hostiles à Jean-Jacques Lewis
Contrairement à une première estimation, les dégâts sont considérables.

Plusieurs bureaux on l’a dit ont été touchés, les faux-plafonds arrachés, les ordinateurs sont inutilisables, les vitres ont volé en éclat.

A l’étage, même constat de désolation. La salle du conseil municipal et le bureau du maire ont également subit des dégâts, la grande verrière et les vitres des appartements ont également été soufflées.
Cet attentat,  qui aurait pu faire des victimes, ne fait malheureusement que confirmer le climat malsain qui règne à Calenzana depuis de très nombreux mois.
Les  gendarmes chargés de l’enquête ont relevé sur la porte d’entrée du  2e adjoint au maire Jean-Jacques Lewis, en charge des service des eaux et de l’urbanisme, des inscriptions hostiles à l’élu dont ils demandent le départ.
On se souvient qu’au mois d’aôut dernier Jean-Jacques Lewis avait été victime d’un attentat à son domicile. En pleine nuit une charge placée devant la porte d’entrée avait explosé alors qu’il se trouvait à l’intérieur avec son épouse et leur fils.
Une manifestation de soutien à l’élu avait, le 1er septembre dernier, regroupé plus de 200 personnes devant l’hôtel de ville.
Il est clair que c’est une fois encore l’élu qui était visé par cet attentat.
Très abattu, Jean-Jacques Lewis arrivait sur place vers 6 heures du matin.

« Un acte odieux »
«  Cet acte odieux que je condamne avec la plus grande fermeté fait froid dans le dos. En me rendant sur place, je me demandais comment j’allais retrouver les familles logées dans le bâtiment communal. Ceux qui ont fait ça sont des irresponsables et des lâches. Comme je l’ai dit et répété, Jean-Jacques Lewis a mon entière confiance. C’est un élu de grande qualité, au service de sa commune et de la population. Je serais toujours derrière lui. Ceux qui pensent l’atteindre font fausse route »  déclarait avec les larmes aux yeux mais d’un ton ferme et déterminé Pierre Guidoni.
Les services de la ville se sont rapidement mis à pied d’œuvre pour déblayer les lieux des gravats, vitres, portes….
Dès l’annonce de cet attentat, M. Pierre Guidoni et les membres du conseil municipal  ont reçu de nombreux messages de soutien d’élus de toute la corse mais aussi des calenzanais venus spontanément apporter leur soutien à Jean-Jacques Lewis.
Joint dans l’après-midi alors qu’il se trouvait à l’aéroport de Nice, en partance pour l’étranger, Jean-Jacques Lewis s’est dit  « écoeuré par ce nouvel acte de lâcheté ».

«  A mon retour je donnerai une conférence de presse ». a simplement ajouté l’élu.
                                                                                                   Jean-Paul LOTTIER

Les réactions

Joseph Castelli, président du Conseil général de la Haute-Corse
"Une fois de plus, la quiétude du sommeil  a été violée par une explosion, celle d’un attentat perpétré contre la mairie de Calenzana. Lâcheté d’un bras qui n’a pas hésité à poser sa charge dans un bâtiment où vivent des familles, insulte au système démocratique qui donne pourtant à tous le droit de s’exprimer au grand jour.
C’est en mon nom personnel, mais aussi en celui des membres unanimes du  Conseil général de la Haute-Corse, que j’exprime la condamnation la plus extrême des actes qui visent  les symboles de nos institutions, les hommes qui ont été choisis par leurs concitoyens pour porter l’écharpe tricolore,  la population qui ne peut rien faire pour s’extraire d’un climat malsain et  dangereux.
Ce n’est pas cette Corse que j’aime, ce n’est pas celle que nous aimons. Il faut garder l’espoir qu’une prise de conscience intervienne et que, dans un futur proche,  toutes ces dérives apparaissent aux yeux de leurs auteurs sous leur véritable aspect : inacceptables et à bannir de nos villes et de nos villages.
J’assure Pierre Guidoni, ainsi que son conseil municipal, de mon soutien et de ma totale solidarité.
Hè ora di rispettà torna u codice d'unore di e generazione ch'anu campatu nanzu à noi nant'à sta terra ch'è no tenimu tutti cara.
Un ci vole più à disprezzà u mudellu di l'antichi !"

Jean-Jacques Panunzi, président du conseil général de Corse-du-Sud

"L’attentat perpétré contre la mairie de Calenzana suscite stupeur et indignation. Je condamne avec fermeté cet acte criminel qui participe une nouvelle fois à la déstabilisation d’un élu de la République et veux témoigner en cette circonstance toute ma solidarité et ma sympathie au maire et ami, M. Pierre Guidoni, ainsi qu’au conseil municipal."

François Tatti et les élus de la gauche républicaine à l'assemblée de Corse
"
François Tatti et les élus du groupe Gauche Républicaine à l'Assemblée de Corse condamnentavec la plus grande fermeté l'attentat ayant visé la mairie de Calenzana dans la nuit du 05 au 06Mars 2012. Une nouvelle fois, des élus sont la cible de violences, et cela est intolérable, car il s'agit d'uneatteinte grave à la démocratie.Les élus du groupe Gauche Républicaine sont consternés devant la multiplication de ces actesd'intimidation, aussi stupides que lâches. Ils assurent le maire, Pierre Guidoni, les membres del’équipe municipale et les employés de la commune de leur soutien et leur solidarité, etdemandent aux autorités que tous les moyens soient mis en œuvre pour retrouver les auteurs decet attentat"

Jean Zuccarelli, conseiller exécutif de Corse
« La Mairie de Calenzana a été visée, dans la nuit de lundi à mardi, par un odieux et irresponsable  attentat qui aurait pu virer au drame.
Tous les Corses ne peuvent qu’être choqués que des individus s’en prennent à la Casa Cumuna, bien commun à tous les citoyens.
J’adresse tout mon soutien à l’équipe municipale et aux administrés de la commune dont les logements ont été soumis à l’explosion. 
Je demande aux autorités en charge de cette affaire que toute la lumière soit faite et que les auteurs soient identifiés et poursuivis.
J’appelle tous les Corses à la solidarité autour de nos valeurs ancestrales, pour condamner de tels agissements et soutenir nos compatriotes victimes de ces violences. »

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Lewis Jean Jacques (samedi, 14 juillet 2012 13:07)

    Je souhaiterai apporter un commentaire à cet article, si j'ai eu, il est vrai le soutien du Maire de la commune, un soutien sans faille avec celui de mes collaboratrices, je ne peux en dire de même de la population calenzanaise et une partie du conseil municipal ainsi que des employés communaux. L'acte a été fait de manière à engendre de facto ma démission c'est avec une grande amertume que j'ai du m'y résoudre. Depuis plus de onze ans, j'ai œuvre pour l'intérêt des Calenzanais sans aucune arrière pensée. La politique était ma passion mais pas mon métier. Dont acte.

  • #2

    Lula Selvy (dimanche, 22 janvier 2017 06:59)


    Hi I am so thrilled I found your web site, I really found you by mistake, while I was browsing on Yahoo for something else, Regardless I am here now and would just like to say kudos for a incredible post and a all round interesting blog (I also love the theme/design), I don�t have time to look over it all at the minute but I have saved it and also included your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up the awesome jo.

  • #3

    Jani Whitsett (dimanche, 22 janvier 2017 12:01)


    Thanks for sharing your thoughts about %meta_keyword%. Regards

  • #4

    Joie Hinman (mardi, 24 janvier 2017 14:12)


    Wow that was unusual. I just wrote an very long comment but after I clicked submit my comment didn't show up. Grrrr... well I'm not writing all that over again. Anyway, just wanted to say great blog!