Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : La moto "banalisée" traque les comportements dangereux au volant

Une moto et un motard comme les autres, mais…
Une moto et un motard comme les autres, mais…

La diminution de la mortalité routière constitue un objectif prioritaire de l’Etat et la politique de sécurité routière au niveau départemental est assurée par le préfet assisté de son directeur de cabinet. Jeudi Frédérique Camilleri, directrice de cabinet, était présente sur le terrain pour, en début d'après-midi, assister aux débuts de la moto banalisée qui désormais traque les comportements dangereux sur les routes de Corse-du-Sud.

Dans le cadre de la mise en place du plan départemental de contrôles routiers 2012, la préfecture de la Corse-du-Sud a organisé jeudi à 14h30, au carrefour de Cuttoli sur la RN 193, avec le concours de la gendarmerie, un contrôle routier relatif aux comportements dangereux.
En effet, les comportements dangereux  (non-port de la ceinture, téléphone au volant, vitesse) restent une des causes principales d’accidents dans le département.

Les chiffres  enregistrés en 2011 sur toutes les routes de Corse-du-Sud (voir ci-dessus) sont, sur ce point, on ne peut plus éloquents.
Et voilà la "moto banalisée"
Dès lors, il importait d'agir.
D'où l'opération de jeudi pour présenter l'un des nouveaux dispositifs utilisés dans la lutte contre l’insécurité routière : « la moto banalisée », nouvelle outil de détection des infractions comportementales.
Cette moto banalisée constitue la pièce maîtresse du dispositif au même titre que la voiture banalisée munie d’un radar, et permettra de détecter efficacement les comportements imprudents ou dangereux des usagers souvent à l’origine des accidents mortels.
Voilà qui incitera peut-être les automobilistes à redoubler de prudence- c'est le but - afin de faire diminuer le nombre d'accidents et tous les drames qu'ils engendrent.
                                                                                                           Jean-Paul ETTORI

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    BERNINI (mercredi, 29 février 2012 12:45)

    Bravo. Il faudrait plusieurs motards banalisés à Bastia ou circuler est devenu un véritable casse tête. Les priorités ne sont plus respectées, c 'est une catastrophe. De plus, je pense que si tous les chauffards étaient verbalisés, la dette de la France serait vite comblée.