Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tchernobyl : Le marché de l'enquête épidémiologique validé par l'assemblée de Corse

L'assemblée de Corse a validé mardi le marché pour la conduite d'une enquête épidémiologique sur les conséquences en Corse de la catastrophe de Tchernobyl. Fabiana Giovannini, conseillère territoriale de Femu a Corsica, se félicitait mercredi soir de la décision prise par l'assemblée. " Nous arrivons au bout d'une étape… enfin ! L'enquête peut officiellement démarer."

La conseillère de Femu a Corsica expliquait aussi que "c'est un hôpital italien- Galliera de Genova - qui s'est vu attribuer ce marché. Ils en ont la capacité, disposent de références solides, ont produit de nombreuses publications, présentent une équipe d'une douzaine de personnes au CV "costaud", bref, les choses avancent."

Autre info confirmée par Fabiana Giovannini "c'est un Corse, Pascal Vignally - que l'on déjà vu à Bastia lors d'une réunion de la commission Tchernobyl -  qui travaille auprès de cet organisme à Rome, qui en sera le coordonateur. Il est médecin épidémiologiste et très motivé sur cette mission. Bien renseigné aussi sur ce qu'a été le traumatisme de Tchernobyl en Corse."
Une étape importante
Fabiana Giovannini est formelle : "Nous avons donc franchi une étape importante.... six ans après la délibération qui avait mis en place la Commission Tchernobyl en 2006."
Au passage la conseillère territoriale n'omet pas de rappeller aussi que cette "mission" comporte "la modélisation d'un registre des cancers régional à ma demande".
"Si tout va bien, dans quelques mois, peut être avant l'été, nous aurons un premier rendu de cette enquête et de la méthode de mise en place pour le registre."
A Grenoble avec Josette Risterucci
Mais Fabiana Giovannini veut aller plus loin encore. "J'ai obtenu également "mandat" de la part de l'assemblée de Corse (en tant que présidente de l'ORS cette fois) pour me rendre à Grenoble rencontrer les responsables du registre des cancers de l'Isère, réputé comme l'un des meilleurs de France. J'ai souhaité associer à ce déplacement la présidente de la Commission Tchernobyl (ainsi que l'organisme qui a pris le marché de l'enquête épidémiologique), afin que nous continuions à suivre de près l'évolution de ce dossier."
L'engagement du président de l'exécutif
Fabiana Giovannini n'a évidemment manqué en séance de se réjouir, avec Josette Risterucci, présidente de la commission Tchernobyl de cet événement non san,s rendre un hommage appuyé "tous ceux qui se sont battus depuis 25 ans pour dénoncer le mensonge d'Etat qui perdure encore aujourd'hui."
Souliugné aussi l'engagement du président de l'Exécutif "qui a permis de faire avancer la concrétisation de cette enquête."
Mais, malgré ce grand pas en avant, Fabiana Giovannini reste lucide :" il nous reste bien du travail avant d'être en mesure de rendre justice aux malades et à la Corse dans cette affaire. Il nous faut rester concentrés et mobilisés..."

Écrire commentaire

Commentaires: 0