Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Meria et Morsiglia auront leur parc éolien

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique ont choisi six entreprises pour développer des projets d’éoliennes terrestres en Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Les projets se répartissent en cinq tranches comportant chacune de un à trois sites.



Pour la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Aerowatt a remporté deux lots et Sea Energy 4 un lot. En Martinique, un projet est revenu à MG Energy, l'autre à Aerowatt, tandis qu'à la Réunion, Alizeo Mascareigne s'est adjugé les deux projets.

Le projet de la quatrième tranche pour la Guyane est revenu à Créol'Ex SAS.£
L'unique lot corse situé sur les territoires des communes de Meria etMorsiglia, dans le Cap Corse, est revenu à Eco Delta.

Les installations, qui devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production, valoriseront l’innovation en ouvrant la voie à l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dite «non interconnectées», sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux.
Une mission pour préciser les contraintes
Au total, l’ensemble de ces parcs devrait permettre une production d’électricité d’une puissance totale de 95 mégawatts (MW).

«Nos objectifs ne pourront être atteints sans un fort déploiement de l’éolien terrestre. Il représente plus d’un quart de notre objectif et est l’une des énergies les plus compétitives. C’est pourquoi le Gouvernement est mobilisé pour soutenir son développement», a rappelé Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le gouvernement avait lancé en 2010 un appel d'offres portant sur la construction d'ici 2013 d'installations éoliennes terrestres de production d'électricité pour une puissance totale de 95 mégawatts (MW) répartie sur les régions de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Implantés sur des territoires composés de communes littorales, ces projets sont soumis à une étude. Ainsi, une mission travaille actuellement sur les contraintes d’implantation des éoliennes sur ces terrains et étudie la nécessité de modifications du cadre législatif et réglementaire.
L'équivalent de la consommation de 10 000 foyers
Selon le projet déjà bien engagé le parc  de 18 MW disposera de 21 éoliennes disséminées sur les communes de Meria et Morsiglia dont l'emplacement selon le développeur limitera les impacts paysagers. Implantées sur des terrains communaux les éoliennes devraient produire l'équivalent de la consommation de 10 000 foyers.

Pour rappel, Le Grenelle de l’environnement a fixé un objectif de 23% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en métropole et 50% dans les départements d’outre-mer à l’horizon 2020.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    le blanc (jeudi, 14 juin 2012 11:45)

    et en corse ya personne qui gueule contre l'éolien industriel pas ecolo du tout! impact devastateur sur le paysage, buldozzers, pistes dans le maqui, spot antiaerien la nuits, impact sur les oiseaux, les chauves souris...ou est l'ecologie la dedans???
    Encore une histoire de frics pour des communes qui vonts s'enrichir!!
    Corses réveillez vous!!