Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Sporting : Reims comme Le Havre et Troyes ?

La seconde équipe du championnat à domicile (le Sporting) contre la cinquième équipe à l'extérieur (Reims) : Voilà le programme qui sera proposé vendredi à 20 heures au stade Armand-Césari de Furiani. Après leur victoire à Monaco lundi dernier, les Bastiais se sont ainsi mis dans les meilleures conditions avant de recevoir, dans la foulée, les Rémois. Dans le même temps, son adversaire n'a plus joué depuis quinze jours puisque son dernier match à domicile a été reporté. Alors fraîcheur ou manque de rythme pour Reims ? Nous aurons rapidement un élément de réponse...

En tout cas, les Rémois ont hâte d'y être.. « Nous allons jouer face à la meilleure équipe actuelle du championnat. On sait que le stade sera chaud bouillant, on y va pour ramener un résultat malgré leur invincibilité qui court depuis plus d'un an » déclarait le défenseur Anthony Weber avant cette rencontre.
Du côté du Sporting, Frédéric Hantz pourra compter sur l'apport de deux éléments offensifs supplémentaires dans son effectif. Suspendu deux matchs, Khazri fera son retour et voudra certainement montrer une autre image que celle qui fut la sienne le 28 janvier à Clermont-Ferrand lors de son exclusion. Retour également pour Maoulida qui a soigné sa petite entorse à la cheville gauche. Du coup Marque et Robail  joueront ce week-end avec la réserve.
Comme Le Havre et Troyes ?
Dans un stade qui sera, encore une fois, bien garni, les Bastiais n'auront pas besoin de de forcer leurs motivations pour aborder cette rencontrer « gonflés à bloc ».
Premier objectif : tenter de conserver sa place de leader et de mettre provisoirement son dauphin à quatre points (en gagnant son match en retard, Reims reviendrait à un point).
Le second ? Conjurer le mauvais sort qui a vu jusque-là, le Sporting ne pas sortir vainqueur lors de ses rencontres face aux équipes présentes dans le trio de tête.
Troisième et dernier ? Gagner pour effacer le revers « injuste » du match aller. Même si en football comme cela est souvent répété « dominer n'est pas gagner », les Bastiais avaient quitté la Champagne amers après leur défaite (1-0).

Dominateurs les joueurs de Frédéric Hantz étaaient tombé sur un gardien en état de grâce qui avait stoppé toutes les tentatives insulaires.
Dire que le Sporting voudra prendre sa revanche sur le sort paraît bien superflu. En tout cs, les partenaires de Yannick Cahuzac aimeraien assez faire faire trembler les filets., un peu comme ce fut le, cas face au Havre puis Troyes, qui avaient également battu le SCB à l'aller...
Reims invaincu en 2012, Bastia intraitable à Furiani
Mais la tâche ne s'annonce pas facile pour les bleus. Ils affrontent une équipe qui n'a pas encore perdu en 2012 et qui vient notamment de battre sur son terrain l'EA Guingamp. Pour leur part, les Bastiais qui sont invaincus dans leur antre depuis mai 2010, partent avec une longueur d’avance grâce à cette confiance qui s’est renforcée au fil des matchs.
Le décor est planté ! Place désormais à un nouveau sommet auquel les supporters du Sporting auront la chance d'assister.

Une victoire et, on l'a dit, le Sporting s'ouvrirait un peu plus encore les portes de la Ligue 1. Le nul ou la défaite? Personne ne veut en entendre parler.
Pour frapper encore un grand coup dans l'esprit de ses adversaires, Le Sporting doit de sortir vainqueur de ce duel au sommet !
U gruppu Bastiacciu :

Novaes, Agostini, Angoula, Mary, Cioni, Sans, Harek, Choplin, Cahuzac, Rothen, Genest, khazri, Diallo, Suarez, Maoulida, El Azzouzi.
                                                                                                                     André CARLI

Paroles d'entraîneurs

Frédéric Hantz

« Le Sporting n’accueille pas Reims en leader puisque ces derniers ont un match en moins. Mais c’est un match intéressant à jouer car cette équipe de Reims est devant nous depuis quasiment le début de saison. Et malgré notre avance virtuelle au classement, elle viendra jouer à Furiani dans la même lignée que ses précédents matchs qui l’ont vu battre sévèrement Angers et Guingamp » souligne Frédéric Hantz.
Pour conclure son propos, le coach insulaire remarquait les similitudes de cette rencontre avec les dernières réceptions du Havre et de Troyes à Furiani. « C’est la même configuration, puisqu’à l’aller nous avions perdu chez deux équipes en pratiquant un bon football malgré tout. On avait su remettre les pendules à l’heure à Furiani, on espère en faire de même cette fois-ci, même si l’opposition ne sera pas facile. »

Hubert Fournier

« On va chez le leader, dans un stade qui est annoncé chaud bouillant, le premier contre le deuxième, ce sera indéniablement une grosse affiche. Bastia qui est en pleine bourre actuellement, fait une superbe saison et est invaincue dans son antre. Face à des joueurs qui ont d'énormes individualités tels que Rothen, Maoulida, Diallo et Khazri, il faudra que l'on soit à la hauteur de l'événement. Il faudra que l'on soit très vigilants sur leur potentiel offensif. Si nous n'entrons pas concentrés sur ce point-là dans la première demi-heure, on ira au-devant de grosses désillusions. Cependant, je pense que l'on a les moyens d'aller leur poser quelques problèmes sur le plan défensif. Comme j'ai pu le constater sur leur dernières rencontres, ils ont tendance à jouer trop haut et à prendre le risque de s'exposer au hors-jeu, il faudra insister là-dessus et ça paiera durant le match » estime Hubert Fournier.


Écrire commentaire

Commentaires: 0