Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Soutien à Anna-Laura Cristofari devant la sous-préfecture de Calvi

En marge de l’affaire de plainte en diffamation de Christiane Hummel, maire de La Valette, sénatrice UMP du Var, contre Anna-Laura Cristofari qui devait être jugée ce mercredi au Tribunal de Grande Instance de Toulon, un groupe d’une trentaine de personnes s’est rendu devant la sous-préfecture de Calvi pour apporter son soutien à Anna Laura Cristofari, membre du "Collectif contre la spéculation immobilière et pour le droit au logement »

Les manifestants qui souhaitaient être reçus par le sous-préfet de Calvi ont essuyé un refus, Un refus qui s’explique par la volonté d’un représentant de l’Etat de ne pas s’immiscer dans une affaire de justice.
Anna-Laura Cristofari, militante d’ A Manca et animatrice du collectif « Contre la spéculation et pour le droit au logement à Calvi », qui s’est mobilisé contre un projet de logements de standing, les « Rivages de Calvi » au détriment selon eux de logements bon marché et d’équipements collectifs, est poursuivie pour diffamation
La sénatrice UMP du Var, Christiane Hummel reproche à  Anna Laura Cristofari  d’avoir reproduit sur le site public d’A Manca un article qu’elle avait donné le 21/04/2011 à l’hebdomadaire du NPA «  Tout est à nous  ». Dans celui-ci, elle parlait de  « cupidité des promoteurs aménageurs liés à des milieux politico-mafieux ».
« Pour défendre mon honneur »
Un amalgame, qui n’a pas été du goût de Mme Hummel, présidente de la SEMEXVAL, Société d’économie mixte d’expansion de La Valette-du-Var  présidée par l’élue varoise, à l’origine d opérations immobilières dans la pinède calvaise.
Outrée, Christiane Hummel visée à travers la SEMEXVAL a décidé de poursuivre en justice la porte-parole du collectif « Contre la spéculation et pour le droit au logement »
« La Semexval tente une OPA immobilière juteuse en direction de l'île en construisant des centaines de logements destinés à de riches spéculateurs.(...) Notons que ces constructions sont le plus souvent réalisées dans des communes UMP », déclarait dans son article t Anna-Laura Cristofari. Et de poursuivre: « Tout se fait dans l'opacité et la confusion. Nous nous heurtons à des pratiques politiques d'un autre temps, faisant la part belle à l'obstruction, la désinformation et l'intimidation. (...) La potentialité touristique de la Corse, théâtre d'un boom immobilier significatif, attise la cupidité de promoteurs aménageurs liés à des milieux politico-mafieux ».
Outrée,  Christiane Hummel devait déposer une plainte auprès du  procureur de Toulon pour diffamation contre l'auteur du texte.
Attaquée sur le sujet par le socialiste  Michel Escudero, lors d’une séance du conseil municipal de La Valette, Christiane Hummel s’était indignée :  « Je suis outrée, choquée et injuriée. Je ne peux pas accepter de telles accusations que je réfute en bloc. J'ai porté plainte pour défendre mon honneur, celui de ma famille et celui des Valettois. J'accepte la critique, qu'on dise que je fais des mauvais choix ou que je suis une idiote, mais pas que je suis une mafieuse. Cela fait vingt-trois ans que je suis élue, je n'ai jamais eu de problème et la Semexval présente des comptes irréprochables. Oui, je suis honnête ! »
La Somexval et Mme Hummel réclament 10 000 € chacun à titre de dommages et intérêts, et 3 000 € chacun pour leurs premiers frais.
De son côté, le comité de soutien d’Anna-Laura Cristofari s’est mobilisé en tenant une conférence de presse à Toulon la veille du procès et aujourd’hui en manifestant devant le palais de justice.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    FIAT LUX (jeudi, 16 février 2012 07:28)

    que vient faire une entreprise immobilière de la Valette en corse? Et madame Hummel qui elle est pour venir en corse et à Calvi,faire des programme immobilier qui vont engraisser quelque personnes au passage et contester l'avis des populations local?

  • #2

    fabio (dimanche, 19 février 2012 23:46)

    moi j'attends la goutte d'eau...qui va déborder.
    Après je réponds plus de rien, si ce n'est de mon dégout

  • #3

    constantin (mardi, 05 mars 2013 08:38)

    J'ai déjà des rapports plus houleux et je qualifierai cette dame du même nom dont elle est déjà accablée.
    effectivement, intimidation, et excés de pouvoir signe son arrogance.