Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Montpellier - ACA : Rien à perdre, beaucoup à gagner

En déplacement dans l’Héraut, les Acéistes iront défier le dauphin du PSG, pour cette 23e journée de L1. Les deux points lâchés face à Nice sont certes à regretter, mais l’ACA n’a pas l’intention de ne prendre des points uniquement face à ses concurrents directs. Décomplexés dans leur jeu et dans leur tête, et surtout très à l’aise dans tous les domaines, les Ajacciens ne craignent plus personne. Pas même les équipes du haut de classement.

Toujours privés de Cavalli, les Oursons auront fort à faire sur le terrain d’une équipe redoutable, possédant d’innombrables qualités. Mais rien n’est impossible en football. Une victoire face au club de Rémy Cabella serait un gage de confiance en vue du maintien, mais surtout une belle performance et une revanche prise par rapport  au match aller, où les ajacciens s’étaient montrés impuissants.
L’adversaire
Montpellier, meilleure attaque du championnat avec 42 buts, a montré qu’il n’était pas à prendre à la légère. Passé par le fauteuil de leader et l’ayant même conservé pendant quelques journées (avant que le PSG ne prenne les choses en mains), l’équipe de René Girard reste sur six victoire consécutives, coupes comprises, et n’entend pas tomber dans le piège que constitue un match comme celui-ci. L’effectif très fourni du club du médiatique président Nicollin lui permet de pallier d’éventuelles absences. Equilibré, doté de plusieurs internationaux, de joueurs confirmés pour certains (Utaka, Dernis, Hilton, Marveaux), et confirmant pour d’autres (Yagan-m’Biwa, Estrada, El Kaoutari, sans oublier Giroud et bien-sûr Cabella), le groupe héraultais est bien armé pour jouer les trouble-fêtes, sur le podium en fin de saison, bien qu’il lui faille désormais faire sans Dernis, gravement blessé pour six mois au moins.
Un beau challenge
Coté acéiste, on chante un peu moins, mais on chante tout de même ! Une ambiance bon enfant à l’entrainement, des recrues on ne peut mieux intégrées et un état d’esprit sans faille, tout pour faire de l’ACA un challenger redoutable. Le retour de suspension de Paul-Bastien Lasne fera évidemment du bien dans l’entrejeu. Autre renfort, celui du nouvel arrivant en défense, Felipe Saad. Très bien rentré dans le moule, le latéral gauche endossera pour la première fois son maillot rouge et blanc. Pour David Gigliotti, il faudra encore patienter. Leti N’Diaye, Yoann Poulard et Ilan sont toujours convalescents, alors que Cavalli purgera son dernier match de suspension.
Du coté des présents, on doit s’attendre au même schéma que lors des précédentes rencontres, en espérant qu’Eduardo soit tout aussi actif sur le front de l’attaque. Car si un match nul suffirait à l’ACA, il n’en demeure pas moins que la victoire reste le principal objectif, dans ce match comme dans les autres.
Coup d’envoi à 15 heures au Stade de la Mosson (horaire avancée en raison du froid).

 

U gruppu Aiaccinu : André, Bouhours, Charvet, Debès, Diawara, Eduardo, Felipe, Kinkela, Lasne, Lippini, Maire, Medjani, Mostefa, Ochoa, Pierazzi, Sammaritano, Socrier, Tiberi.
U gruppu di u MSCH : Jourdren - Bocaly, Yanga-Mbiwa, Hilton, Bédimo - Saihi, Marveaux (ou Estrada), Belhanda - Cabella, Giroud, Utaka.  
                                                                                                               Olivier CASTEL

Ochoa s'en ira bien en Juin

Dans une ITV accordée au journal « El Universal Deportes », Alain Orsoni, président de l’ACA, a confié que le gardien Mexicain s’en ira en Juin. La destination n’est pas encore connue, mais nul ne doute aujourd’hui que l’une des nombreuses propositions de transferts reçues par l’ACA sera acceptée lors du prochain mercato. 
Plus aucun suspense pour ce qui concerne le futur de Guillermo Ochoa. Le portier de la Sélection Mexicaine partira vers d’autres horizons au mois de Juin, dans un grand club européen. Son contrat le liant encore pour 2 ans avec le club ajaccien sera racheté au mercato prochain, et permettra à l’ACA de réaliser une belle opération financière, sans-doute le plus gros transfert de son histoire. A en croire la rumeur, persistante depuis quelques temps déjà, l’Olympique Lyonnais tiendrait la corde, pour s’assurer les services de « Memo».
                                                                                                                                  O. C

Écrire commentaire

Commentaires: 0