Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L2 : Le Sporting écrase Troyes (5-1)

Stade Armand-Césari de Furiani
SC Bastia : 5  Troyes :1 (mt: 2-1)
Buts : Suarez (sp 11e), Maoulida (15e), El Azzouzi (54e et 80e), Harek (82e) pour Bastia. Camara (18e) pour Troyes
Arbitre : M. Kalt assisté de MM. Stien et Moreau
Délégué : M. Declaude
Affluence : 7 272 spectateurs
SC Bastia : Novaes, Angoula, Marque, Mary, Sans, Harek, Cahuzac (cap), Rothen, Genest, Maoulida, Suarez
ESTAC Troyes : Thuram-Elien, Drouin, Yamissi (cap), Rincon, Sidibé, Othon, Obbadi, Thiago, Faussurier, Dos Santos, Camara

Gagner pour se rassurer mais aussi et surtout pour faire la preuve que Clermont avait été bel et bien oublié : Le Sporting a parfaitement rempli son contrat face à Troyes. Le 5 à 1 infligé aux visiteurs troyens traduit assez bien cette volonté bastiaise de vouloir mettre les choses au point.

C’est dans une ambiance froide et neigeuse que se disputait cette rencontre importante pour la suite du championnat. Les Bastiais prenaient d’emblée la direction des opérations en se créant une occasion par Suarez qui échouait sur Thuram.

Quelques minutes plus tard Maoulida  était accroché dans la surface. Penalty indiquait M. Kalt. Et Suarez ne manquait de le transformer dans la foulée. C'était bien parti pour le Sporting qui se retrouvait, ainsi, devant au score après à peine dix minutes de jouées.
Le deuxième but n'allait pas tarder. Alors qu’on entrait de le second quart d’heure, Maoulida réalisait un geste de tout beauté et lobait Thuram.
Mais on ne sait trop pourquoi, les Bastiais traversaient une mauvaise période durant la dernière demi-heure. Le petit "coup de mou" insulaire ne passait pas inaperçu, les Aubois en profitaient et s’infiltraient dans les brèches laissées par le côté gauche de la défense bastiaise. Camara frappait une première fois, mais M. Klat le refusait le but pour une position de hors-jeu. Ce n’était que partie remise, puisque quelques instants plus, Camara encore lui, se trouvait à point nommé pour reprendre un centre de Marcos et permettre ainsi à son équipe de réduire le score.
Vagues "bleues"
A la reprise les flocons de neige faisaient leur apparition sur Armand-Césari, mais ils ne freinaient pas les ardeurs bastiaises. Ce sont de véritables « vagues bleues » qui ont alors déferlé devant les cages de Thuram. El Azzouzi rentré à la place de Suarez, se signalait à la 54e minute, en donnant, en finesse et avec le sang-froid d'un vieux briscard, un avantage conséquent au Sporting

Très en verve après ce troisième but, les insulaires ne lâchaient pas prise. Bien au contraire. Rothen et Harek profitaient des boulevards sur le côté gauche pour servir successivement Maoulida et Marque en embuscade devant les buts troyens. Les grosses parades de Thuram allaient certes retarder l'échéance, mais le gardien visiteur ne put s'opposer à la tentative de El Azzouzi surnommé « le bison » et pas davantage à celle de Harek dans la minute suivante…

Score final : 5-1.
Moralité de la journée : Troyes est toujours aussi friable à l'extérieur alors que Bastia continue à dominer ses sujets à Furiani.
Au classement, les Bastiais restent sur le podium avec cinq points d’avance sur le quatrième Sedan accroché à domicile.
Lundi prochain, le Sporting ira défier Monaco dans un Louis II qui s’annonce « bleu » et qui pourrait ouvrir plus grandes au Sporting les portes qui mènent au paradis.
                                                                                                                    André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    seb (samedi, 04 février 2012 19:31)

    http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com/jo_bonavita_sc_bastia.ws

    interview de Jo Bonavita