Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

BTP : Trente Roumains interpellés dans la région bastiaise

Une filière d'importation de main d'œuvre dans le BTP a été démantelée en Haute-Corse, conduisant au placement en garde à vue de trente Roumains et de deux entrepreneurs de la région bastiaise, ont annoncé, vendredi, Dominique Alzéari, procureur de la République de Bastia et du colonel Lionel Lavergne commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Corse.

Sous couvert d'une société de droit français, qui disposait d'une filiale en Roumanie, les deux hommes avaient réussi à faire venir des ouvriers roumains pour travailler dans le BTP, ont expliqué le procureur de la République à Bastia, Dominique Alzeari, et le colonel Lionel Lavergne, commandant la gendarmerie de la Haute-Corse.
Les ouvriers roumains étaient employés sans titre de séjour, ni autorisation de travail et leur salaire était versé de la main à la main sans contrepartie sociale.
L'enquête est partie de l'interpellation d'un Roumain sur la voie publique mardi. C'est lui qui a expliqué aux gendarmes comment il était arrivé en Corse.
Les trente Roumains se croyaient en règle. En revanche, "ceux qui les employaient illégalement le faisait en connaissance de cause", a précisé le colonel Lavergne.
Les Roumains vont se voir signifier l'obligation de quitter le territoire français sous trente jours. Quant aux deux entrepreneurs, ils devraient être mis en examen pour "travail dissimulé", "aide et entrée d'étrangers en France".
Selon le procureur, "l'enquête est loin d'être terminée", la justice mais aussi les services fiscaux, vont désormais s'intéresser aux entreprises qui ont utilisé cette main d'oeuvre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0