Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Attention au monoxyde de carbone

Plusieurs centaines de foyers sont toujours privés d'électricité en Corse en raison des conditions météorologiques. Ces coupures peuvent conduire les particuliers à utiliser des chauffages d’appoint et les exposer au risque d’intoxication au monoxyde de carbone. N'oublions pas qu'en 2011, 7 cas entraînant l’intoxication de 13 personnes sont survenus sur l'île. Dès lors, le préfet de Corse souhaite appeler chacun à la plus grande vigilance quant à l’utilisation d’appareils à combustion.

Ne pas obstruer les grilles de ventilation des fenêtres, même par grand froid, faire entretenir la chaudière par un professionnel qualifié, faire ramoner le conduit de cheminée qui doit être en bon état et raccordé à la chaudière, n’utiliser que par intermittence les appareils mobiles de chauffage d’appoint fonctionnant au butane, au propane, au pétrole et exclusivement dans des locaux ventilés : les voilà les grandes recommandations que l'on peut faire en cette période de grand froid.
Mais il ne faut oublier non plus de jamais se chauffe avec le four de la cuisinière ou avec des panneaux radiants.
En outre, en cas de coupure d’électricité, il est rappelé que les groupes électrogènes doivent être impérativement installés à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos.
Les dispositifs de fortune (braseros…), qui ne doivent pas être utilisés à l'intérieur des habitations, font courir un risque très rapidement mortel à leurs utilisateurs. Les poêles à pétrole sont des appareils de chauffage d’appoint qui ne doivent être installés que dans des pièces ventilées et ne doivent pas être utilisés de façon continue.
Incolore, inodore et mortel
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.
Les symptômes de l’intoxication sont les maux de tête, les nausées, la confusion mentale, la fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation en service spécialisé.
En France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1 000 d’entre elles doivent être hospitalisées, ces accidents pouvant laisser des séquelles à vie ; près de 100 en décèdent.
Pour en savoir plus deux liens :

http://www.sante.gouv.fr/les-intoxications-au-monoxyde-de-carbone.html
INPES : http://www.inpes.sante.fr/CO/FAQ.html

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Tami Caruso (dimanche, 22 janvier 2017 18:13)


    Thanks for finally talking about > %blog_title% < Loved it!

  • #2

    Mia Chabolla (mardi, 24 janvier 2017 12:48)


    I was wondering if you ever considered changing the page layout of your website? Its very well written; I love what youve got to say. But maybe you could a little more in the way of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having one or two images. Maybe you could space it out better?

  • #3

    Joie Hinman (mardi, 31 janvier 2017 17:30)


    Your style is really unique in comparison to other folks I have read stuff from. Thank you for posting when you have the opportunity, Guess I'll just book mark this blog.