Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Comité de suivi des fonds européens : 2012 année cruciale

Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse  et Patrick Strzoda préfet de Corse ont fait un point à l’issue du comité de suivi, qui aura duré 4 heures, mercredi dans les  bureaux de la CTC, en présence de Lucio Paderi, représentant de la Commission des Affaires Européenne et d’Emmanuelle De Gentili, conseillère exécutive en charge des affaires européennes notamment.

Lucio Paderi
Lucio Paderi

Si le bilan 2011 reste de l’avis général positif, Paul Gicacobbi n’en a pas moins rappelé que 2012 est une année cruciale car c’est une année où on devra être très attentifs: d’abord continuer ce qui a été entrepris et être encore plus sélectif pour les opérations à venir et la programmation des nouveaux projets pour la période 2014/2020.

Si le risque de dégagement d’office, au 31 décembre 2011, a été évité, par la révision du Programme Opérationnel FEDER dont la nouvelle version présentée par la CTC a été adoptée par la Commission Européenne le 12 décembre 2011, il n’en reste pas moins que la dynamique de programmation pour terminer 2007/2013 été accélérée. Il faut maintenir le contrat de confiance que la Corse a avec l’Union Européenne, soulignera le préfet de Corse d’autant plus que cette dernière est depuis toujours aux cotés de la Corse pour ses politiques de développement, d ‘aménagement et de cohésion sociale. L'UE c’est 42 millions d’euros par an pendant 7 ans…

Le représentant de la Commission des Affaires Européenne parle lui d’une année 2011 qui se termine avec un bilan positif et avec un programme qui répond mieux aux besoins de la région. 2012 doit  être l’année ou l’on atteint la vitesse de croisière pour se mettre en avant sur la mise à jour financière, et l’année ou l’on ouvrira les chantiers du futur. Une année de réflexion sur ce que sera la prochaine programmation. Année des premiers bilans, bilan d’efficacité, de bonne santé, d’évaluation. La politique de cohésion doit pouvoir garder, surtout face à une situation de crise et de problèmes financiers, économiques, son rôle comme un bras armée d’une politique d’investissement de l’union qui fait les conditions sur les moyens longs termes pour accroître la compétitivité d’un territoire et pour faire en sorte que chacun d’eux soit une réussite par rapport au monde ou la compétition internationale est de plus en plus importante.

Emmanuelle De GentiliI conclura les allocutions assurant que la Corse est en capacité de mettre en œuvre ces programmes, qu’elle est en adéquation avec les orientations de la politique européenne et ses grands principes et surtout qu’elle est en capacité de monter des projets de les accompagner, de les réaliser et d’évaluer à travers les indicateurs leur impact sur le territoire.

L'état d'avancement des programmes

PDRC (Programme de Développement Rural):

Le taux de programmation (63% sur 93 ME FEADER) et de paiement (49%  sur 93 ME FEADER) sont très satisfaisants et les fonds ont été pleinement utilisés en fin d’année.

PO FEDER: les fonds structurels de 150 ME, alloués par l’UE constitue une priorité importante en terme de consommation de crédits. Ainsi la nouvelle version du PO FEDER accorde une attention particulière aux spécificités territoriales et met l’accent sur une politique intégrée d’harmonisation et de structura ration de son territoire tant en milieu urbain qu’en milieu rural. A ce jour la programmation des aides FEDER s’établit à 100, 7 ME contre 43 ME au mois de mai 2010, permettant à la Corse de récupérer son retard par  rapport à la moyenne des programmes français.  A ce jour le montant FEDER justifié s’établit à 37 ME.

FSE: d’un montant de 20 ME, un redéploiement a été opéré lors du dernier comité de suivi. Le taux de programmation de l’enveloppe CTC s’élève à ce jour à 45,3% et le taux de paiement 0 25%.

FEP: 2.871 ME d’enveloppe financière. Le taux de programmation s’élève à 69% des crédits avec un taux de paiement un peu faible à 33%. Ce chiffre devrait être rapidement « boosté » par des liquidations de projets importants portés par des maîtres d’ouvrage publics.

Les nouvelles mesures de Mai 2011

Préserver et mettre en valeur un environnement durable, et prévenir les risques d’inondation sont de nouvelles mesures créées à l’occasion de la révision à mi-parcours du PO FEDER ( mesures d’assainissements pluvial, création de bassin de rétention…) pour un montant de 26ME dont 13 ME FEDER.

Une mesure qui a pour objectif la valorisation et  la préservation du patrimoine contribuant à l’attractivité des  territoires ruraux et favorisant des retombées socio-économiques positives tout en prenant en compte les impacts sur l’environnement.

A court terme trois projets feront l’objet d’une instruction début 2012: la rénovation de l’établissement thermal de Guagno-les-bains porté par le conseil général de la Corse-du-Sud et la revalorisation du patrimoine culturel de la maison Rossi et du centre de conservation archéologique, tous deux à Aléria (12,95 ME).

Sur le nouveau volet populations vulnérables trois dossiers sont programmés pour 3,9 ME: 1 maison relais (et extension d’un CHR) à Furiani, un accueil de nuit pérenne pour les sans abris à Bastia et la création d’un centre d’hébergement d’urgence à Ajaccio.

Sur le même thème pourraient être financés pour 2012/2013 une maison relais, un projet de relogement de populations de gens du voyage sédentarisés, un projet de relogement de personnes défavorisées dans le centre de Bastia pour la Haute-Corse, et un centre maternel, une maison relais, un accueil de jour pour la Corse-du-Sud et pour un montant de 14 ME.

Un site internet www.corse.eu

La communication était à développer car ces programmes communautaires manquaient de notoriété envers le grand public. Un plan de communication est donc mis en place, prévoyant une campagne institutionnelle « L’Europe avec vous en Corse » et un site internet financé conjointement par l’état, la CTC et l’Union Européenne. Ce site est cogéré et dynamique, un comité de pilotage va au fil des mois le faire évoluer.

On y trouvera tous les documents administratifs, techniques, les infos sur les programmes, les évolutions, un maximum d’informations pour que le citoyen puisse se sentir plus proche de l’union européenne.
                                                                                                                                      Marilyne SANTI 

Écrire commentaire

Commentaires: 0