Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le FC Calvi aime la coupe !

FC Calvi : 2 – CAB : 2 (mt 1-1) Calvi aux TAB
Stade Faustin-Bartoli. 300 spectateurs.
Arbitre : M. Decostel assisté de MM. Sernaglia et Rochet. Délégué : M. Casanova.
Buts pour Calvi : Kahlaoui (3e), Rafai ( 61e)
Pour le CAB : Pellin (17e), Lamberti, 82e sp)
Avertissements à Calvi : Luciani (82e). Carton rouge : Ciavaldini (82e). Au CAB : Fourtier (84e).
FC Calvi : Luciani, Inzerillo, Soler, Ciavaldioni, Richier, Rafai, Kahlaoui, Khazri, Giannone, Rocchi, Maric, Portillo, Muller, Mallo. Entr. Disier Santini.
CA Bastia : Tamburini, Moretti, Roux, Saladini, Lamberti, Casabianca, Cristofari, Ouadraogo, Pellin, Beneforti, Sarr, Fourtier, Pastorelli, Raffali. Entr. Stéphane Rossi.

Interdit de jeu par FFF, le stade Faustin-Bartoli de Calvi a retrouvé vie ce dimanche en accueillant un ¼ de finale de coupe de Corse opposant comble d’ironie deux clubs de CFA, le FC Calvi et le CA Bastia.
Pas moins de 300 spectateurs se sont pressés dans les gradins comme pour dire qu’à Calvi, ce n’était pas les quelques mètres qui manquaient pour être aux normes qui pouvaient changer la face des choses.
Bref, tout était réuni pour ce remake de la finale de coupe de Corse 2011 remportée rappelons-le par Calvi.
Au CAB, on avait décidé de faire tourner l’effectif en alignant une équipe entièrement remaniée par rapport à celle qui s’est imposée à Avion. A Calvi, on devait faire face aux suspensions, blessures et absences de nombreux joueurs.
D’entrée, c’est Calvi qui créait la sensation. A la 3e mn, Foued Kahlaoui pivotait sur lui-même et trompait Tamburini.
A la 9e mn, c’est Giannone qui tentait sa chance, au-dessus.
La rencontre se jouait des deux côtés sur un faux rythme. A la 17e mn, Cristofari lançait en profondeur Pellin qui prenait à défaut la défense centrale calvaise avant d’ajuster Luciani. 1 à 1, tout restait à faire.
Peu après, Kahlaoui adressait un centre fort devant le but qui ne trouvait pas preneur.
Le CAB choisissait d’attendre les Calvais et de sortir en contre.
A la 37e mn, un tir lointain de Khazri passait au-dessus. Deux minutes plus tard, sur un ballon dans l’espace, Khalaoui manquait d’un rien le cadre.
Finalement, c’est sur ce score de 1 à 1 que la mi-temps était sifflée.
Un score qui reflétait bien cette première période de moyenne qualité.
Foued Kahlaoui en véritable patron
Au retour des vestiaires, premier coup dur pour Calvi. Khazri blessé laissait sa place à Muller.
Ce même Muller marquait un but dès la 48e mn, justement refusé. Bien dans la partie, Calvi pressait devant le but de Tamburini. A la 51e mn, Rocchi décochait une frappe violente, sur le montant droit des buts cabistes. Dans la minute suivante, Giannone tirait au-dessus.
Cette pression finissait par payer. A la 61e mn, Rostan Rafai était à la réception d’un centre de Maric ; de la tête il logeait le ballon au fond des filets.
Le CAB ne semblait pas abattu par ce 2e but. Calvi perdait Rocchi et Soler sur blessures mais conservait la maîtrise du jeu. A la 80e mn, Cristofari sur coup-franc faisait passer le frisson dans le camp calvais.
Alors que l’on semblait s’acheminer tranquillement vers une qualification calvaise, à la 82e mn, tout devait basculer.
A la lutte avec Inzerillo et le gardien Luciani, Pastorelli s’écroulait dans la surface. Sans hésiter M. Decostel indiquait le point de penalty. Une décision qui n’était pas du goût du capitaine Jean-Do Ciavaldini qui se rendait coupable d’un geste d’humeur. L’arbitre le renvoyait au vestiaire, tout comme l’entraîneur adjoint du FC Calvi, Christian Vannucci. Lamberti transformait le penalty et remettait les deux équipes à égalité.
Du coup, la fin de partie était plus animée. Bien que réduit à 10 et ne pouvant plus effectuer le moindre changement en raison des blessures, Calvi voulait faire la différence pour éviter la prolongation mais n’arrivait pas à prendre à défaut la défense visiteuse.
L’exploit pour Jacques-André Luciani
C’était donc parti pour 30 mn de plus. Emmenés par un Foued Kahlaoui des grands jours, certainement le meilleur homme de son équipe, les Calvais poussaient.
A la 97e mn, Beneforti voyait son tir frapper le montant des buts de Luciani.
A la 104e mn, Muller décochait une frappe terrible que Tamburini détournait, non sans mal.
Finalement, il fallait avoir recours aux tirs au but pour départager les deux équipes. Et, à ce jeu, ce sont les Calvais qui sortaient vainqueurs. Luciani arrêtait le tir de Cristofari et envoyait son équipe en demi-finale.
Quand on vous disait que Calvi aime la coupe.
La belle aventure se poursuit.
                               Texte et Photos Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    christ delcroix (lundi, 23 janvier 2012 13:49)

    deux belles équipes,beau spectacle et surtout merci jacquouille

  • #2

    jacques (mardi, 24 janvier 2012 18:39)

    c'est quand meme autres chose de jouer dans son stade demandez un peu
    aux joueurs pour voir ?
    Bravo forza calvi