Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La Corse continue de s’urbaniser

Dans une nouvelle publication, le nouveau zonage en aires urbaines de 2010, l’INSEE s’intéresse à la redefinition de la géographie des villes françaises. En France, "95% du territoire vit désormais sous l'influence des villes. La Corse est en tête des zones où l’urbanisation est la plus forte.

Cette étude confirme les tendances déjà connues mais classes les zones géographiques en 9 catégories et redéfinit au niveau national leur contour. On peut retenir deux informations importantes.
•    L’extension des villes s’intensifie en débordant de façon croissante sur les communes rurales limitrophes. Ce phénomène, appelé périurbanisation par les démographes, fait que les trois-quarts des Français vivant en zone rurale habitent dans une commune située dans l'orbite proche d'une ville.
•    L’essentiel de l’augmentation des emplois et de la population sont portés par les aires urbaines. La croissance des grands pôles urbains est forte, mais celle de leurs couronnes est encore plus marquée. Globalement, plus on se dirige vers l'ouest et le sud, plus la croissance des villes est forte, tant en espaces grignotés qu'en gain de population.

Et la Corse dans tout ça ?     
Nul n’est sans ignorer que la Corse est devenue une ile urbanisée. Plus de 80% de la population est concentrée dans les deux grands pôles urbains Bastia et Ajaccio. Le phénomène n’est pas nouveau. Cette étude confirme la tendance et apporte quelques notions supplémentaires.
Entre 1999 et 2008, la population corse a augmenté de 1,71 % par an en moyenne, soit 2,6 fois plus qu'au niveau national. La forte hausse de population est essentiellement due à la croissance des grandes aires urbaines.
La croissance des deux pôles urbains corses est la plus forte au niveau national. Ils font partie plus largement d’une zone SUD OUEST où prédomine une croissance démographique très favorable.  Les deux pôles Ajaccio et Bastia sont classés dans la catégorie « grandes aires urbaines à forte croissance » dont le dynamisme démographique est jugé très favorable. Elles font partie de la catégorie « forte densification » au sein de laquelle, la croissance démographique dans les couronnes a été encore plus importante que dans les pôles.

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    cecil andre (dimanche, 15 janvier 2012 11:35)

    c est bien beau tout ça et nos village et hameaux abandonner au détriment des faciliter des grande ville moi a mon humble avis les jeune doivent s investir plus sur leur village que de choisir les grande ville bien sur il y a le travail mais il faudrait un remaniant des transports tel que de remettre le train sur la ligne de la cote orientale se qui serait une bonne chose et qui permettait au gens a se déplace pour leur travail sans besoin de s investir dans les grande ville

  • #2

    Carlos Laguinda (dimanche, 15 janvier 2012 17:06)

    C'est exactement ça. J'applaudis à votre message.

  • #3

    Carlos Laguinda (dimanche, 15 janvier 2012 17:10)

    C'est très paradoxal.
    D'un côté, la démographie augmente peu, de l'autre, l'urbanisation explose littéralement.
    On marche sur la tête, là !

  • #4

    Marie Jeanne (vendredi, 20 janvier 2012 09:10)

    Urbanisation au profit de qui........Des continentaux, etrangers qui achetent et construisent.....pour la location ou pour y venir une fois par an......Et nos Corses dans tout ca ? Ou sont ils ?
    Ils ne peuvent plus rien faire..... les jeunes......

  • #5

    Cassano (vendredi, 17 février 2012 04:09)

    Bonjour, nous sommes un petit village de 90 habitants dans la commune de Montegrosso en Balagne.
    Vous imaginez la taille :) Nous nous connaissons tous depuis toujours, les jeunes, les plus vieux, nos ainés. Nous avons toujours vécu ensemble...
    Nous avons un magnifique village, et une vraie vie, nous avons une boulangerie depuis 3 ans, qui réunie les habitants le matin sur la place, le soir pour l'apéro jusqu'à... Robert reste à la boulangerie, pendant que Valérie sa femme fait le tour de la commune, et à Zilia, livrer le pain.
    Un jeune étudiant du village a ouvert une Pizzeria sur la place. Jean-Phi fait ses Pizzas, Nenette concocte des petits plats bien d'ici, et les desserts; et José veille sur les gourmands.
    Il y a quelques mois, un salon de coiffure et beauté s'est ouvert à Lunghignano, où Tamara s'occupe de nous.
    Rien ne se perdra au village....
    Pour Noël nous allumons le feu le 24 au soir après la messe, les Cassanais chargent le bois jusqu'en février, tous les soirs où le temps le permet, les habitants, les passants, les amis, viennent se réunir au coin du feu, manger du Figatellu, jouer de la guitare...
    Le 31 Décembre, pour la Saint-Jean, la Saint-Alban la place est en fête !
    Pour la Chandeleur ont fait les crêpes sur la place.
    L'été on organise le Bal...
    Et tellement d'autres choses...
    (j'ai 20 ans je suis Corse)