Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Lisandru Plasenzotti reste en détention

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence n'a pas donné une suite favorable à la demande de mise en liberté de Lisandru Plasenzotti formulée par ses avocats. L'arrêt de la cour est intervenu en début d'après-midi de mercredi au moment où à Ajaccio un nouveau rassemblement exigeant la libération de l'étudiant avait lieu. Une nouvelle demande de libération devrait être rapidement déposée par ses avocats.

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a refusé mercredi de remettre en liberté Lisandru Plasenzotti, mis en examen et écroué dans une affaire de cache d'armes depuis le 20 novembre.
Le 4 janvier, le parquet général de la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait requis le maintien en détention de ce jeune étudiant en histoire de 22 ans, en grève de la faim depuis plus de 50 jours. Il est hospitalisé depuis le 2 janvier et a accepté depuis lors d'être perfusé, selon son père, Jean-Toussaint Plasenzotti qui a précisé que son fils avait perdu une vingtaine de kilos depuis le début de sa grève de la faim.

Plusieurs manifestations, à Ajaccio et

Marseille, ont récemment eu lieu à l'appella Ligue des droits de l'Homme en soutien au jeune homme, assistant d'éducation au collège Arthur-Giovoni d'Ajaccio.
Lisandru Plasenzotti a été mis en examen et écroué le 20 novembre dans ce dossier instruit à Marseille par un magistrat de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs), chargée de la criminalité organisée.
Selon sa famille, le jeune homme est mis en cause car son ADN a été retrouvé sur un sac plastique dans un garage d'Ajaccio où des armes et des produits stupéfiants avaient été découverts en avril.

Trois autres personnes ont été mises en examen dans cette affaire.


Écrire commentaire

Commentaires: 0