Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tentatives d'enlèvement d'enfants : "Garder la tête froide"

Conférence de presse commune lundi à Ajaccio parquet-gendarmerie nationale. Objet : les récentes tentatives d'enlèvement d'enfants survenues depuis le mois de Novembre à Pianottoli, Sartene et Bastelicaccia. Le colonel Gosset, commandant le groupement de gendarmerie de Corse-du-Sud a fait le point des investigations sur le terrain. Thomas Pison, procureur de la République, a appelé la population à "garder la tête froide".

Premier point d'importance : pour la gendarmerie nationale la manière d'opérer dans les trois localités sont totalement différentes.
Deuxième point : selon les enfants entendus les signalements des auteurs ne correspondent pas.

"Dès lors il est difficile de faire un rapprochement entre les trois affaires" a souligné le colonel Eric Gosset.
Il n'en demeure pas moins que, sur le terrain, la gendarmerie se multiplie pour faire avancer les investigations.

"Sur le plan judiciaire, nous avons dix enquêteurs spécialisés qui travaillent déjà sur ces dossiers de manière à coordonner les dossiers et à essayer d'identifier le ou les auteurs."

La gendarmerie qui sera plus présente à proximité des établissements scolaires  demande aujourd'hui aux parents d'accompagner leurs enfants sur le chemin de l'école et préconise que les policires municipaux soient également présents pour "rassurer les parents".

Moyens importants

Pour la gendarmerie les faits sont graves - tentative d'enlèvement de mineur sous la violence -  et s'agissant d'enquête criminelle des moyens importants sont engagés pour identifier les auteurs de ces tentatives d'enlèvement.
Il y a ceux engagés pour procéder  au travail d'investigations techniques sur le terrain.

Il y a aussi deux unités de recherche - une à Porto-Vecchio et la seconde à Ajaccio - qui agissent dans deux cadres juridiques différents - enquête criminelle et de flagrance.
Et qui depuis les faits travaillent régulièrement sous la conduite du procureur de la République à coordonner leur action.

"Dans le cadre de ces signalements de tentative d'enlèvements ou de suspicion de tentatives d'enlèvements il est important de le faire…"

Thomas Pison : "Il faut être vigilants"

Thomas Pison, procureur de la République d'Ajaccio, a appelé de son côté la population traumatisée par la triple tentative d'enlèvement de Corse-du-Sud - mais il ne faut pas oublier "l'affaire" de Corte - à garder la tête froide face à la situation.

"Des moyens très importants ont été mis en place par la gendarmerie et par la justice et ces faits sont pris très au sérieux. Je crois qu'il faut laisser les professionnels travailler. Il faut désormais éviter des interférences. Je veux dire, qu'il ne faut pas que des groupes autonomes viennent s'ériger en justiciers. Là n'est pas l'enjeu. Le vrai enjeu c'est une  enquête criminelle, comme celle qui est menée de manière ferme, et avec tous les moyens, par la gendarmerie. Je crois qu'il faut être vigilants mais ne pas sombre dans la psychose ou dans la panique ou la paranoïa. Après la nouvelle affaire de Bastelicaccia des investigations en cours. Des moyens pour éviter que d'autres choses  se passent ont eté mis en place. Dès lors, je crois qu'il faut garder la tête froide."

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Annie (mardi, 10 janvier 2012 08:36)

    C est facile de dire de ne pas paniquer!il y a un mois des types bizarres dans une voiture rouge(selon les dires des collegiennes)les auraient abordé ou suivi jusqu a chez elle.mais personne n est allé porter plainte ou donner un signalement...depuis c est l angoisse totale...