Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Bastia : La mort de Jean Femenia

Jean Femenia, l'ancien président de la chambre de commerce et d'industrie de Bastia est décédé vendredi après-midi à Bastia. Le père de la machine à vendanger  et le fondateur de la chaudronnerie industrielle de Furiani qui s'était installé en Corse en 1965, avait 78 ans. Il a été président de la CCI pendant 9 ans.

Voici un article que lui avait consacré le journal Les echos en Février 2004 sous la signature de Dominique Pinelli ?

En quelques lignes il résume parfaitement l'homme actif et passionné qu'il fut durant son activité professionnelle.

« Lorsque je me rends à des réunions sur le continent, il arrive qu'on me dise : Femenia ? Comme la machine à vendanger ? J'ai fabriqué la première unité en 1972 et l'on m'en parle encore ! » Chez Jean Femenia, fierté et émotion se bousculent pour évoquer la première vendangeuse automotrice à translation hydrostatique, capable de récolter les raisins sur des terrains accusant 45° de pente. A peine arrivé en Corse en 1965, ce rapatrié d'Algérie installe à Bastia les établissements Femenia, spécialisés dans la rectification de pièces de moteurs automobiles. Six ans plus tard, il vient de créer la Chaudronnerie Industrielle de Furiani (CIF), lorsqu'un agriculteur lui demande de fabriquer une vendangeuse pour son vignoble pentu. Alors que la production, partie de 25 engins en 1975, s'est maintenue à 120 unités jusqu'en 1982, Femenia fabrication perd en 1984 l'appui précieux de la Société des Potasses d'Alsace (SCPA). L'inventeur est contraint d'abandonner son « bébé ». Il se retire du capital de la société, cédée à un repreneur. « Je me suis alors lancé dans la chaudronnerie, juste pour gagner ma vie. » Ce natif d'Oran mais « bastiais de tripes » a donné à la CIF le meilleur de lui-même. Cette SA à directoire emploie 38 personnes et affiche un chiffre d'affaire annuel stable de 3,81 millions d'euros. Spécialisée dans la fabrication de cuves à gaz, elle travaille pour les principaux pétroliers. Antargaz et Butagaz côtoient dans son carnet de commandes les Chantiers de l'Atlantique. « Ils font appel à nous assez fréquemment. Nous avons réalisé la ligne d'échappement du "Queen Mary". » Si sa production est diffusée dans le monde entier via des donneurs d'ordre essentiellement français, la CIF s'est illustrée en Corse, entre autres, avec les mâts des 20 éoliennes érigées dans le cap et les conduites forcées du barrage du Sampolo. Attentive à l'évolution du projet, sans cesse reporté, de construction du barrage du Rizzanese, la société s'est aussi lancée dans la production de citernes en Inox pour la prévention des incendies. « Nous avons déjà équipé la Corse-du-Sud. Nous espérons faire de même pour les 236 communes de Haute-Corse. » Les futurs appontements flottants ou fixes du port de plaisance de Propriano seront aussi un produit maison. S'il en est toujours l'actionnaire majoritaire, Jean Femenia n'est plus le PDG de la chaudronnerie. A bientôt soixante-dix ans, il se consacre maintenant à la CCI de la Haute-Corse, qu'il préside depuis 1999. « Quand j'ai été élu président de la chambre consulaire, j'ai passé la main à la chaudronnerie », précise-t-il.
Vous saurez tout de Jean Femenia quand nous vous aurons dit que ce passionné de foot avait été le président-fondateur du Stade Bastiais,  un club qui n'existe plus mais qui a compté dans l'histoire du football corse.

Corse Net Infos présente à tous ses proches l'expression de ses très sincères condoléances.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    marcelpaya (jeudi, 03 mai 2012 17:38)

    c'est avec beaucoup d'emotions que j'ai appris le deces de jean mon ami d'enfance sinceres condoleances a toute sa famille

  • #2

    Lapierre Francis (samedi, 15 septembre 2012 10:27)

    J'etais etonné en cette periode de vendanges de ne plus rencontrer de machines a vendanger ....et decouvre sur le tard soncreateur que j'aurais aimé rencontrer.