Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Palasca : Victime d’un accident, un automobiliste passe la nuit sur les rochers avant d’être retrouvé

Malgré ses graves blessures la victime a pu s'extraire de son véhicule
Malgré ses graves blessures la victime a pu s'extraire de son véhicule

Un automobiliste de 35 ans, victime d’une sortie de route mercredi après-midi, à la suite d’un malaise, sur la commune de Palasca,  a passé plus de 20 heures sur les rochers, avant d’être retrouvé jeudi matin par les secouristes.

Les faits se sont déroulés mercredi à 14 heures. Circulant sur la RN 197, l’automobiliste, domicilié à L’Ile-Rousse, co-gérant d’une salle de sports dans la cité paoline, a subitement perdu le contrôle de son véhicule et a effectué une sortie de route.
Le véhicule a dévalé le maquis, avant de s’immobiliser plusieurs mètre en contrebas, sur les rochers, à moitié immergé.
L’accident n’a pas eu de témoins.
Inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles, ses proches ont alerté mercredi en fin de journée les services de gendarmerie.
Aussitôt des recherches ont été entreprises, mais sans succès.
Elles ont été reprises jeudi matin à la première heure.
Il était un peu plus de 9 heures lorsque les secours étaient intrigués par un véhicule qui se trouvait sur le toit et qui était balloté par les vagues.
Malgré l’endroit escarpé, ils réussissaient à descendre. Et, à mi-chemin, ils retrouvaient l’automobiliste en vie.
Aussitôt, les pompiers du centre de secours de L’Ile-Rousse dépêchaient sur place une ambulance et un véhicule de secours routiers.

Le chef de groupe et les pompiers rejoints par le médecin du SAMU  prodiguaient les premiers secours à la victime.
Très affaibli, souffrant d’une fracture de la jambe et de plusieurs vertèbres ainsi que d’un traumatisme crânien et contusions diverses, l’homme trouvait quand même la force d’expliquer qu’à la suite de l’accident, il avait réussi à s’extraire du véhicule et à remonter sur les rochers.

Ses appels de détresse sont, malheureusement, restés sans réponse.

Transie de froid et blessée, la victime a ainsi lutté toute la nuit pour ne pas sombrer. C’est vraisemblablement l’instinct de survie qui lui a permis de tenir le choc dans ces conditions extrêmes.
Fort heureusement, jeudi matin, le cauchemar a pris fin avec l’arrivée des secours.
Médicalisé sur place, l’automobiliste était évacué vers l’AMU de Calvi, avant d’être évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Bastia.

                                                                                                        Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 0