Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tarifs hôteliers : La Corse, région la plus couteuse

D’après le tHPI, indice mensuel du comparateur de prix d’hôtels www.trivago.fr, les tarifs hôteliers moyens dans les grandes métropoles européennes étaient en 2011 en augmentation, de 6 pour cent par rapport à 2009 et de 8 pour cent en comparaison avec 2010. au niveau national, L’Ile-de-France et la Corse sont les régions les plus coûteuses.

Comme les deux années précédentes, les périodes durant lesquelles les tarifs ont été au plus bas se situent en début d’année, durant l’été et en fin d’année. Durant la période estivale, la concurrence des destinations balnéaires ainsi que le ralentissement des activités économiques dans les grandes villes poussent chaque année les établissements des métropoles à afficher des tarifs à la baisse. En juillet et en août, séjourner à l’hôtel coûtait en 2011 en moyenne 114 et 113 euros dans les métropoles européennes. A contrario, avant l’été et à la rentrée la nuitée y atteint son prix maximal : jusqu’à 133 euros en moyenne en mai 2011 et  136 euros en septembre.
Sur le podium des pays européens affichant les tarifs les plus élevés en 2011 figurent la Suisse, suivie de loin par la France et la Grande-Bretagne. Ces deux dernières se disputent tout au long de l’année la place de deuxième pays le plus cher d’Europe.
L’Ile-de-France et la Corse, régions les plus coûteuses
Comme en 2010, l’Ile-de-France et la Corse sont les deux régions qui, sur l’année, présentent les tarifs hôteliers les plus élevés de France : 162 euros en moyenne pour la première, 129 euros pour la seconde. La Basse-Normandie, destination balnéaire privilégiée des voyageurs parisiens, arrive en troisième place, juste devant la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les deux autres régions françaises dont le tarif annuel moyen se place au-dessus de la barre symbolique de 100 euros sont l’Aquitaine et la région Rhône-Alpes. Au contraire, au bas du classement, l’Auvergne, le Limousin et la Franche-Comté affichent des tarifs moyens annuels inférieurs à 80 euros.
Paris, Nice et Cannes en tête des villes les plus chères
Paris, Nice et Cannes se sont globalement partagé en 2011 les trois premières places des villes françaises dans lesquelles les tarifs hôteliers moyens étaient les plus élevés. En début d’année Lyon, et en fin d’année, Strasbourg, destination privilégiée des amateurs de marchés de Noël, ont ravi la place à l’une de ces trois villes, en affichant des tarifs à la hausse. En Septembre, Paris présente les tarifs hôteliers les plus chers de l’année dans une ville française : 204 euros la nuitée en moyenne.

Écrire commentaire

Commentaires: 0