Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Un contrat régional pour le développement des formations

Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse, Patrick Strzoda, préfet de Corse et Michel Barat, recteur de Corse ont procédé mercredi à l'hôtel de région à la signature du contrat de plan régional de développement des formations professionnelle (CPRDFP).

C’est la loi d 13 août 2004, relative aux libertés et aux responsabilités locales qui a permis de confier aux régions une compétence pleine et entière en matière de formation professionnelle continue et en apprentissage.
Le Contrat signé mercredi doit répondre  aux besoins du tissu économique et sécuriser les parcours vers l’emploi (en accordant une attention plus particulière aux publics les plus en difficultés et (ou) les plus éloigné de l’emploi).

Il doit, aussi, dispenser un service AIOA (Accueil, Information, Orientation, Accompagnement) sur tout le territoire, dynamiser l’alternance (en promouvant et développant ses parcours), renforcer une culture et des pratiques de qualité dans l’AIOA et la FTLV (formation tout au long de la vie) y compris en alternance, intégrer progressivement la langue et la culture corse dans tous les dispositifs de formation professionnelle et d’apprentissage.

Un budget de 31 millions d'euros

La formation doit permettre la mise en œuvre et l’accompagnement du projet social qu’est le plan stratégique d’aménagement et de développement linguistique 2007-2013, qui induit la diffusion de la langue corse dans tous les domaines de la vie sociale, notamment à partir de la Chartre de la Langue Corse. La dernière orientation sera suivre, évaluer et partager les résultats des actions du CPRDFP. Qui sera un travail sur les 4 prochaines années.
Le CPRDFP croise aussi les objectifs du projet d’académie de Corse qui s’articule autour de trois axes prioritaires : la mobilisation pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement dans les écoles et les établissements, faire de l’école un lieu de réussite et d’ouverture et accompagner et évaluer les progrès des enfants.       

Le budget réservé à ce contrat est de 31 millions d’euros, l’emploi restant une priorité pour tous les acteurs, d’autant plus que des départs massifs à la retraite sont prévus d’ici 2020.
Les buts en sont l’insertion durable des Corses grâce à la formation et d’attirer les jeunes vers la formation qualifiante tout en élevant le niveau de ces formations.
Actualisation  du schéma régional des formations sanitaires et sociales
La loi du 24 novembre 2009 dispose que le CPRDF « vaut schéma régional des formations sanitaires et sociales ».

Le schéma actuel a été élaboré pour la période 2008-2013, adopté par l’assemblée de Corse en 2007 et mérite d’être réactualisé. Il prévoyait la réalisation d’un point étape à mi-parcours afin d’intégrer « le contexte incertain de l’environnement du fait des modifications du cadre réglementaire des professions, mais aussi des politiques de l’état, des départements, des caisses d’assurance maladie. »
La réactualisation de ce schéma s’inscrit dans un contexte d’élaboration du projet régional de la santé pour les cinq années à venir et l’objectif pour la CTC est d’œuvrer à une répartition équilibrée et cohérente de l’offre de soins et service sur le territoire.

                                                                                                                                  M. S.

Écrire commentaire

Commentaires: 0