Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Les journalistes sportifs corses s'adressent à David Douillet dans une lettre ouverte

LETTRE OUVERTE A Mr DAVID DOUILLET, MINISTRE DES SPORTS

 

Le 5 mai 1992, le football français connaissait la plus grande catastrophe de son histoire. Alors que le stade Armand Cesari à Furiani devait accueillir une demi-finale de coupe de France entre le Sporting Club de Bastia et l’Olympique de Marseille, une partie d’une tribune provisoire s’effondrait. Le bilan était tragique avec 18 morts et plus de 2500 blessés, dont nombre d’entre eux marqués à vie … physiquement et psychologiquement. Quelques jours après ce drame, le président de la République Mr François Mitterrand et les autorités du football français annonçaient que plus aucune rencontre officielle ne serait organisée un 5 mai en France. Pourtant, le 5 mai 2001 se déroulait une finale de la Coupe de la Ligue entre Lyon et Monaco, il y a deux ans, une journée de championnat de ligue 1 se déroulait à cette date et consacrait même … l’OM champion de France.

 L’an prochain, le 5 mai 2012, alors que l’on commémorera le 20ème anniversaire de la catastrophe de Furian et après que la Fédération Française de Football eut déplacé la finale de la Coupe de France qu’elle avait malencontreusement fixée à cette même date, la Ligue de Football Professionnel a récupéré le créneau ainsi libéré pour y programmer la 36ème journée de Ligue 1.

 Une décision qui, bien au-delà des victimes, a choqué l’ensemble de la population corse. Une pétition mise en ligne ces derniers jours sur internet (www.petitionfuriani.com) par les deux filles d’une des victimes, a recueilli à ce jour près de 20 000 signatures. Trois motions ont été adoptées à l’unanimité début décembre : deux par l’Assemblée de Corse, sur proposition de son président et d’un élu territorial, l’autre par les délégués des clubs insulaires lors de la récente assemblée générale de la Ligue corse de football (LCF).

 Aujourd’hui, l’Union des journalistes sportifs de Corse (UJSF), durement touchée lors de cette tragédie par le décès de quatre confrères, sans compter les nombreux blessés, vous demande avec la plus grande insistance d’intervenir auprès des directions nationales du football, dont vous êtes le ministre de tutelle, afin que ces rencontres du 5 mai 2012 soient décalées à une autre date. Ce qui n’a pas été insurmontable lors de la récente organisation du G 20 en France (matchs reprogrammés) ne peut-il l’être en pareille circonstance ?

Permettez-nous de vous rappeler, également, qu’on ne joue plus aucun match de Football en Angleterre les 15 avril et 29 mai suite aux drames d’Hillsborough et du Heysel …

 C’est pourquoi nous comptons fortement sur vous, Monsieur le ministre, pour faire de cette date du 5 mai, non pas une journée d'incompréhension et de colère mais, pour toujours, une journée du souvenir et de la commémoration ... qu’en conséquence plus aucun match ne puisse être organisé un 5 mai et que ce point soit définitivement inscrit dans les règlements de la FFF et de LFP.

On ne doute pas que le nouveau ministre et l’ancien sportif de très haut niveau que vous êtes sera particulièrement sensible à notre démarche dont nous souhaitons vous entretenir lors d’une rencontre au ministère à une date à votre convenance.

 Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur le ministre, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0