Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Schéma intercommunal : Avis favorable en Corse-du-Sud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Strzoda, préfet de Corse-du-Sud a mené à bien l'élaboration du schéma interdépartemental de coopération intercommunale. Jeudi au terme d'une énième réunion, la commission départementale de coopération intercommunale a donné son aval, à la majorité absolue de ses membres, au schéma qui avait été amendé par deux propositions du préfet.

Voici ce que schématiquement il faut en retenir.
La CDCI a  ainsi confirmé  le maintien du périmètre actuel de la communauté d’agglomération du pays ajaccien,
- Le maintien du périmètre actuel de la communauté de communes du Sartenais-Valinco,
- Le maintien du périmètre actuel de la communauté de communes de la Haute Vallée de la Gravona,
- Le maintien du périmètre actuel de la communauté de communes de la Vallée du Prunelli ,
- Le maintien du périmètre actuel de la communauté de communes de la Côte des Nacres,
La commission a encore adopté les propositions prévues au schéma du préfet. C'est à dire l’extension de la communauté de communes de l’Alta-Rocca, aux communes de Zerubia et Aullène,
- L’extension de la communauté de communes du Taravo, aux communes du canton du Taravo,
- La création de la communauté de communes de la Pieve de l’Ornano,
- La création de la communauté de communes du Grand Sud.
Solaro intégré au schéma de Corse-du-Sud !
La commission départementale de coopération intercommunale a également approuvé  les modifications suivantes relatives à la création de la communauté de communes des Deux-Sevi ainsi que l a création d’une communauté de communes regroupant les communes des cantons des Deux-Sorru et du Cruzzini- Cinarca.
 Le schéma départemental de coopération intercommunale de la Corse-du-Sud assure ainsi adopté, la couverture intégrale en EPCI à fiscalité propre, des 124 communes du département par le biais d’une communauté d’agglomération et de 10 communautés de communes. Il intègre en outre la commune de Solaro, située en Haute-Corse.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    U Palatinu (vendredi, 09 décembre 2011 08:57)

    Ce sont des choses qui arrivent quand on ne se relit pas.
    Ceci dit, en soi-même, ce n'est peut être pas dramatique, dans la mesure où les commune de Sularu et de Sari di Sulinzara ne sont séparées que par le cours de la Sulinzara, et non par une chaine montagneuse "infranchissable".
    Ceci dit, d'une certaine manière, le découpage n'est pas trop mal, aurait pu être bien pire. Pour autant, je demeure convaincu qu'un réel découpage efficace se devrait de prendre en compte conjointement les bassins versant des fleuves (c'est le cas pour celui du Prunelli, mais le bassin versant du Taravu me paraît avoir été "charcuté" ici), et les anciennes limites de pieve qui, au demeurant, correspondent assez à la géographie.
    Ne le pensez-vous pas ?

  • #2

    Cocolitoferidea (vendredi, 09 décembre 2011 10:50)

    Ce n'est pas bête, mais le problème, c'est que cela ne correspond pas forcément à la réalité actuel des rapports entre communes.
    C'est très compliqué à mettre en oeuvre, je suppose, et ce n'est là que le moindre des problèmes.