Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Calvi : Le site réhabilité de la décharge de Notre-Dame-de-la-Serra inauguré

La réception des travaux. (Photos Gilbert Guizol)
La réception des travaux. (Photos Gilbert Guizol)

Ainsi que nous l’avions annonçé au mois d’octobre dernier, le site de la décharge de Notre-Dame de la Serra de Calvi a fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation du site.

Mardi, Gilles Brun, président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, Ange Santini, maire de Calvi et Jean-Toussaint Guglielmaci, conseiller général de Calvi-Lumio, ont procédé à la réception des travaux, en présence des représentants de l’entreprise Petras, en charge des travaux de réhabilitation, et du cabinet d’expertise Graziani qui pilote l’ensemble des décharges qui font l’objet d’une réhabilitation sur le territoire de la communauté de communes de Calvi-Balagne.
Gilles Brun tenait à souligner l’importance du travail réalisé par l’entreprise Petras. "Cette réhabilitation qui s’inscrit dans un programme d’une dizaine de réhabilitations de décharges qui se trouvent sur notre territoire."
"J’ai déjà eu l’occasion de le souligner, le travail accompli ne constituait pas à enfouir le tout et à recouvrir avec de la terre, mais bien à extraire l’ensemble des carcasses et encombrants enfouis, avant de réhabiliter le site dans le plus grand respect des règles environnementales".
L’entreprise Petras s’est effectivement attachée à extraire toutes les carcasses de voitures, machines à laver, frigos, et autres objets encombrants destinés à des sites agréés. Il a fallu ensuite préparer des plateformes supérieures avant la confection des talus principaux et remodeler des pentes de talus.
Autre phase, le positionnement du géotextile sur toutes les parties à fortes pentes, la réalisation d’enrochements en bas du talus principal et la mise en place de la couverture de finition.
Dernière touche, la végétalisation du site et l’ aménagement paysager sur la crête, avec la plantation d'une vingtaine d'arbres. La semence d’avoine, réalisée au final, va faire disparaître progressivement la couleur terre. Au fil du temps, le maquis reprendra le dessus et plus rien n’y paraîtra.
Le maître d’ouvrage de cette réalisation, on l’a dit, est la communauté de communes de Calvi-Balagne. Ces travaux ont été cofinancés à hauteur de 80% par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et l’office de l’environnement de la Corse.
Ange Santini, maire de Calvi s’est réjoui de cette réhabilitation du site  et du résultat obtenu mais dénonce la présence du quai de transit .
«  Il faut que ce site soit définitivement fermé et qu’une solution soit trouvée pour accueillir la station de transit. Le site de la Serra est inapproprié pour accueillir le trafic des poids lourds. Je regrette la difficulté pour le président de la communauté de communes Gilles Brun à constituer un groupe de travail en vue de trouver un nouvel emplacement pour le quai de transit ».
Une journée « porte ouverte » sera bientôt organisée pour permettre aux calvais de voir le travail de réhabilitation réalisé.
                                                                                                       Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 0