Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Un nouvel assassinat à Prunelli-di-Fium'orbu

L'escalade se poursuit en Corse. Un nouvel assassinat a, en effet, été commis, dimanche vers 19h30 à Abbazzia, sur le territoire de la commune de Prunelli di Fium'orbu, portant ainsi à 21 le nombre de personnes assassinées sur l'Ile depuis le début de l'année.

Les faits se sont produits un peu avant 19h30 au domicile de l'homme qui était visé par l'action menée par un seul individu.
Celui-ci, cagoulé, et armé d'un fusil de chasse, s'est présenté au domicile de la victime qui résidait à Abbazzia et a fait feu." Il était dans son salon quand l'homme cagoulé a fait irruption et l'a abattu au fusil de chasse" expliquait-on de source proche de l'enquête.

Auparavant il avait intimé l'ordre à deux femmes, sa compagne et une de ses amies, qui se trouvaient sur les lieux de s'allonger au sol.
Jacques Paoli, 58 ans est décédé peu après les arrivées des secours.
Au début de l'année le véhicule tout terrain de la victime, ancien militant nationaliste, avait été la cible d'un attentat.

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    U Palatinu (lundi, 05 décembre 2011 08:16)

    Quantu tempu torna avemu da patte di tantu scumpientu, d'un sfracellu cusì grande ? Ùn a sò, ma mi pare spessu chì sopra à a nostra tinta Corsica, ci vola sempre sta malacella maladetta, sempre stridentu a maledizzione di u tempu d'Arrigo Bel Messeire, mughjendu senza piantà "Corsica non avrai mai bene".
    Ma a culpa hè prima quelli di l'omi, è a maledizzione ùn ci hè per nunda. À contu meiu, pensu chì hè a natura umana a sola maledizzione di a Corsica.
    Fin'à quandu ?

  • #2

    Carlos Laguinda (lundi, 05 décembre 2011 12:21)

    On n'en sort pas. Hélas.

  • #3

    Carlu (lundi, 05 décembre 2011 15:57)

    La muse avait toujours un vautour auprès d'elle
    Féroce, elle menait aux champs le déterreur
    Elle était la chanteuse énorme de l'horreur
    La géante du mal, la déesse tigresse
    Le grand nuage noir de l'azur de la Grèce
    Elle poussait aux cieux des cris désespérés
    Elle disait : "Tuez! tuez! tuez! mourez!"
    Des chevaux monstrueux elle mordait les croupes
    Et, les cheveux au vent, s'effarait sur les groupes
    Des hommes dieux étreints par les héros titans
    Elle mettait l'enfer dans l'œil des combattants !
    Victor Hugo "La Légende des Siècles"

  • #4

    U Palatinu (lundi, 05 décembre 2011 16:13)

    Fin'à quandu ?

    http://cumpalliols-in-corsu.over-blog.com/article-fin-a-quandu-91326880.html